Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

19 juillet 2008 6 19 /07 /juillet /2008 08:49

 

Le PIB de la 4e économie de la planète, qui talonnait déjà en 2007 l'Allemagne pour la 3e place, a progressé de 10,4 % sur un an, après avoir décéléré de + 10,6 % au premier trimestre à + 10,1 % au deuxième. Le PIB de la Chine avait déjà augmenté de plus de 11 % en 2007.

Le PIB de la Chine a atteint 16 600 milliards de yuans (2 210 milliards de  dollars) au cours des trois trimestres de l'année 2007, soit un taux de croissance de plus de 0,7 point de pourcentage par rapport à la  même période de l'année 2006. 

De janvier à septembre 2007, les secteurs primaire, secondaire  et tertiaire ont engrangé, en valeur ajoutée, respectivement 1 820 milliards de yuans, 8 350 milliards de yuans et 6 440 milliards de yuans.   Le secteur secondaire qui comprend la fabrication de produits  manufacturés, l'industrie minière et la construction, a progressé  de 13,5%, soit plus de 0,2 point de pourcentage en base annuelle.  Le secteur primaire a connu un taux de croissance de 4,3%,  tandis que le secteur tertiaire, qui comprend le transport, les  télécommunications, la restauration, le tourisme, la banque et  l'assurance, a crû de 11%.

Comparaisons Internationales
.

Il y a quelques années, certains s'étaient inquiétés de voir le PIB de la Chine dépasser celui de la France. Ce type de réaction m'a toujours étonné dans la mesure ou nous pouvons considérer le PIB d'une économie comme un Gros Gâteau composé d'une multitude de biens et services (destinés à satisfaire les besoins de la population) qu'il convient de partager entre tous les habitants de l'économie.

Dans ce  cadre, observer que le PIB à répartir (le gâteau à partager) d'une économie comptant 1,3 milliard d'habitants dépasse celui d'une économie de 60 millions d'habitants n'a rien de choquant, ni même d'inquiétant.

Ceci étant dit, il suffit donc de considérer le PIB par habitant pour procéder à des comparaisons un peu plus pertinentes.

Si, un jour, le PIB/habitant de la Chine rejoint et dépasse celui de la France, alors nous pourrons peut-être nous inquiéter. En attendant, il est tout à fait logique de voir les pays émergents engagés dans une phase de rattrapage rapide des pays les plus avancés, en raison notamment des transferts technologiques et de l'ouverture aux échanges avec le reste du monde.

Quelques comparaisons internationales à partir de données de la Banque Mondiale.  Pour l'année 2006, on peut trouver les données suivantes sur le site de la Banque Mondiale.
.

Economies

PIB

GDP (current US $) (millions) 2006

 

Nombre d'Habitants

(millions) 2006

PIB/Habitant

CHINE

 

2644.7

1311.8

2,016

FRANCE

 

2248.1

 

61.3

 

36,67

ALLEMAGNE

 

2896.9

82.4

35,15

ROYAUME UNI

 

2377.0

 

60.6

39,22

ETATS-UNIS

 

13163.9

299.4

43,96

UEM ou ZONE EURO

10636.4

 

316.7

 

33,58

MONDE

 

48461.9

6538.1

7,41

 .

On observe donc que le PIB de l'Allemagne est 1,09 fois plus élevé que celui de la Chine.

En revanche, le PIB/hab de l'Allemagne est 17,43 fois plus élevé que celui de la Chine.

Selon le tableau ci-dessous, si le taux de croissance du PIB/hab de la Chine augmente au rythme de 10 % en moyenne par an, il faudra 7 ans pour qu'il double.

Il faudra donc plusieurs décennies pour qu'il rejoigne celui de l'Allemagne de 2006.
.

Taux de croissance annuel moyen (TCAM) et Période de doublement

Taux de croissance

annuel moyen

Période de doublement

(CM = 2)

 

1%

1,5%

2%

3%

4%

5%

7%

10%

 

 

70 ans

47 ans

35 ans

23 ans

17 ans

15 ans

10 ans

7 ans

  Ces simples calculs permettent de prendre la mesure de l'ampleur du retard de développement de la Chine (et d'autres pays) par rapport aux pays les plus développés du Monde.

A suivre donc ...
.

A consulter :

Ne pas surestimer l'impact de la Chine sur la croissance économique mondiale

Exporter vers les émergents : condition indispensable pour conserver la croissance

La France dans la Mondialisation : Atouts et faiblesses

La magistrale leçon du professeur Cohen

Intégration régionale et Mondialisation

Croissance en volume du commerce mondial de biens entre 1996 et 2004

L'Inflation est nourrie par le prix de l'énergie

Tendance à l'appréciation de l'euro

La Mondialisation selon Joseph STIGLITZ
.
.

Published by David Mourey - dans Croissance économique
commenter cet article

commentaires

Ozenfant 21/08/2008 11:26

Mon cher David,Voici le titre de mon dernier texte, j'espère que tu auras une minute pour y répondre, merci !
Fiscalité incitative contre récession. Mr David MOUREY : La France est-elle le cancre de l’Europe ?

http://blog-ccc.typepad.fr/blog_ccc/2008/08/fiscalit-incita.html#comments

Ozenfant 20/08/2008 10:33

Bonjour David,J'espère que tu te portes bien !Je te fais parvenir ma réponse à un texte de Malakine :J'aime beaucoup ton texte. Ce que tu dis, ce qu'Emmanuel dit, les gens qui ont les yeux ouverts le disent depuis belle lurette.Comme toujours l'ennemi sont les croyances aveugles (pléonasme), croyance dans le dogme du mondialisme triomphant, croyance dans l'économie virtuelle (que nos amis anglo-saxons opposent à la "real economy"), croyance dans la légitimité de la cupidité.  L'argent n'est pas sale, certes mais les agissements criminels où véreux commis en son nom, le sont... eux !
La "bullocratie" médiatico-politico-financière chère à JFK forte de l'appui de la lumpen intelligensia (en français : "Tous ceux qui en croquent"), essaie désespérément de repousser le moment où il faudra ouvrir les yeux.
Bien sur cette "état de le planète macro-économique" ne devrait pas empêcher les dirigeants français de prendre des décisions fiscales au plan de la "real economy" française,  pour qu'au moins... nous soyons les moins mauvais de l'Europe défaillante, mais là aussi nos élites de salon préfèrent le virtuel au concret !
Mais encore une fois, comment passer par dessus les croyances et les dogmes insufflés par ces puceaux de la "real economy" que sont nos experts cathodiques en la matière, puisque ce sont eux qui influencent nos politiciens ?http://horizons.typepad.fr/accueil/2008/08/lconomie-est-en.html?cid=127112956#comment-127112956

Ozenfant 04/08/2008 13:32

A propos de la Chine, mais relié à l'économie :
Robert Ménard dit que Nicolas Sarkozy et Jacques Rogge font partie d’une "coalition de lâches"… Est-il encore possible de faire autrement ?

 

 

http://blog-ccc.typepad.fr/blog_ccc/2008/08/robert-mnard-di.html#comments

David Mourey 21/08/2008 14:52


Su les questions économiques et politiques, il y a en tout cas un réel manque de courage politique mais qui n'est pas spécifique à la France ( droite ou gauche,
quelles différences ?) et cela concerne aussi les relations des occidentaux avec la Chine, mais aussi la Russie ...A suivre ...


A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012