Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 14:46
Commentaire 1 
 
« Mutations et reconversions des salariés: le désert français »
Olivier Bouba Olga
 
 
La Campagne Déchiffrée : nouveau billet
 
 
 
Bonjour Olivier Bouba-Olga,
 
Ton papier est vraiment intéressant. Il suscite une réaction de ma part car j’ai invité Pierre Cahuc, le 9 janvier pour une conférence devant 350 élèves à Pontault-Combault, afin qu’il explique aux élèves le fonctionnement du marché du travail.
 
Tu n’es pas sans savoir que les travaux de Pierre Cahuc s’appuient sur une approche dynamique du marché du travail
(des explications ici : Appariements sur le marché du travail, Flux d’entrée et de sortie de l’emploi http://democratieetavenir.over-blog.com/2-categorie-1067038.html et ici:
Compte rendu de la conférence http://democratieetavenir.over-blog.com/4-categorie-1067038.html ), en termes de flux.
 
Selon cette approche, pour faire court, il est inefficace d’empêcher le processus de destruction créatrice d’emplois, les réallocations d’emplois et la recomposition du tissu productif.
 
Il me semble que l’approche que tu proposes dans ton billet rejoint ce point de vue et s’inscrit dans la même perspective, même si tu ne traites pas exactement le même sujet.
 
En effet, tu écris ceci : « La thèse que je défends est tout autre : tout ne part pas, mais tout se transforme.
Non pas seulement en raison, d’ailleurs, du processus d’approfondissement de la mondialisation, mais aussi en raison du changement technique, qui produit des effets de substitution entre capital et travail, d’une part, entre capital humain (travail qualifié) et travail peu qualifié, d’autre part. (…) On peut bien sûr s’opposer à cette transformation. De la même manière, on aurait pu s’opposer à la transformation de l’économie au moment de la révolution industrielle : 90% de la population travaillerait encore dans le secteur de l’agriculture… On peut aussi décider d’anticiper les mutations et d’accompagner les personnes (travailleurs peu qualifiés) et les territoires (régions périphériques) les plus exposés (j’ai évoqué des pistes dans mon billet précédent).
Or, ce travail d’anticipation et d’accompagnement est mal fait…. »
 
Tu reconnais, comme lui, que les politiques d’accompagnement sont inefficaces dans leurs formes actuelles.
 
Je te demanderai donc, quelles sont les moyens susceptibles de remédier à ces difficultés d’accompagnement des salariés quand pour des raisons technologiques (et en raison des effets de la mondialisation), le processus de destruction créatrice produit ses effets et exige des réallocations d’activités et d’emplois ?
 
Comment cordonner les actions et partager les responsabilités des entreprises et de l’Etat dans ce domaine ?
 
David Mourey
 
 
Commentaire 2
 
Le chômage est-il volontaire?
Eric Maurin
 
 
 
Bonjour Eric Maurin,
 
Tout d’abord, je tiens à préciser que j’apprécie souvent tes analyses et tes remarques.
 
Cependant, pour être bref, tu sembles nier l’existence d’une « frange » de chômage volontaire.
Quelle est la solidité de ce type d’affirmation ?
 
Je ne partage pas l’avis de ceux qui pensent qu’une grande partie du chômage peut avoir une origine volontaire. Cela étant, je n’arrive pas à renoncer à cette possibilité.
 
Il est évident qu’on ne peut pas expliquer le chômage de masse durable par le chômage volontaire, mais de là à en déduire que cela relève de la chimère….
 
Tu dis que : « Le concept de « making work pay », (…) horripile en revanche tous ceux pour qui aucun chômeur pris individuellement ne peut être tenu pour responsable des déséquilibres macro-économiques, des évolutions technologiques ou des discriminations qui le privent d’emploi et rendent sa recherche de travail complètement vaine. »
 
C’est assez facile de dire cela. Cela parait évident. Mais ce n’est pas parce que je ne peux pas contrôler tous les paramètres du monde qui m’entoure, que je considère que je ne suis responsable de rien et que je ne peux pas faire de choix.
 
Enfin, que proposes-tu comme « un instrument de lutte contre le sous-emploi de masse » ?
 
Cela existe-t-il un instrument de lutte contre le chômage de masse.
 
Sur les moyens de lutter contre le chômage, des comptes rendus de débat,
 
 
- Symbolique et fétichisme des chiffres
 - Débat sur l'Emploi le 26 02 2007 
- « Comment retrouver le plein-emploi ? »
- Appariements sur le marché du travail
- Conférence de Pierre CAHUC
- De l’importance du débat dans une démocratie moderne
 
David Mourey  
Published by David MOUREY - dans Emploi et chômage
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012