Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 14:41
Selon les informations diffusées par plusieurs quotidiens et hebdomadaires, il y a quelques jours, le Président de la République Nicolas Sarkozy a souhaité la constitution d’un groupe de six économistes qui devront se réunir régulièrement pour éclairer les choix économiques du président. a souhaité la constitution d’un qui devront se réunir régulièrement pour éclairer les choix économiques du président.
 
Ce « groupe des six », ce mini « conseil d’analyse économique », « mini CAE » réunira : ce mini « conseil d’analyse économique »,réunira :
 
- Jean-Paul Fitoussi, président de l’OFCE, l’Observatoire français des conjonctures économiques.
- Michel Didier, le directeur général de Coe-Rexecode
- Olivier Blanchard, professeur au MIT de l'université américaine de Cambridge,
- Charles Wyplosz, qui enseigne à l'Institut d'Etudes Internationales de Genève
- Michel Godet, professeur de prospective au Conservatoire des arts et métiers (CNAM), et spécialiste des questions d'emploi et de la famille.
- Nicolas Baverez qui n’est pas strictement un économiste mais qui insiste lourdement sur les risques de déclin qui menacent l’économie française depuis une quinzaine d’années.
 
Michel Didier et Jean-Paul Fitoussi dirigent les deux plus importants instituts de conjoncture privés, respectivement COE-Rexecode et l'OFCE.
 
Certains de ces économistes ont soutenu Nicolas Sarkozy pendant la campagne électorale, comme Charles Wyplosz et Olivier Blanchard. Pour autant, ils n’ont pas hésité a critiqué la réforme des heures supplémentaires. 
 
Quel va être le rôle spécifique de ce « mini CAE » par rapport au « vrai CAE» Conseil d'Analyse économique,  lequel est composé d’experts de sensibilités très différentes, qui produit des rapports et qui se réunit depuis 1997 autour du premier Ministre, aujourd’hui  François Fillon ?
 
Parmi les six membres de ce « mini CAE », Fitoussi, Godet et Blanchard sont déjà membres du CAE dont la vocation est de conseiller le premier ministre dans ses choix économiques.
 
Ces experts renommés sont appelés à être consultés régulièrement, mais de manière informelle, sur les grandes réformes que le président souhaite mettre en œuvre.
 
Selon quelques réactions publiées par l’hebdomadaire Marianne, dirigé par Jean-Francois KAHN, la composition de ce groupe ne fait pas l’unanimité.
 
Pour Michel Aglietta, professeur de sciences économiques à Paris X « L'Etat ne manque pas de réflexion économique. Qui plus est, la moitié des experts de ce groupe font déjà partie du Conseil d'analyse économique (CAE), quel intérêt de doublonner ? ».
 
Jean-Luc Gréau, ancien expert du Medef pense que « C'est une bonne idée dans la forme. Mais ce n'est pas avec des experts aussi économiquement correct qu'il va changer quoique ce soit : ils sont tous partisans de la mondialisation et aucun n'a pris position sur l'euro fort et les rapports avec l'Asie, qui sont les sujets lourds du moment. »
 
Cet avis de Jean-Luc Gréau est très discutable, de mon point de vue.
 
Pour Liêm Hoang-Ngoc, le manque de diversité de ce groupe est son point faible. « Il ne manque plus que Jacques Marseille !, (…) Fitoussi peut, à la rigueur, ouvrir le débat, mais les autres appartiennent tous au courant économique néo-walrassien dominant. » .
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Enfin, pour Christian Saint-Etienne, conseiller régional Modem et membre du CAE, « Sarkozy prévient les critiques en s'entourant des gens qui conseillent ceux qui pourraient le critiquer. » 
 
Il me semble que la constitution d’un tel groupe de six économistes autour du Président de la République ne peut que susciter certaines méfiances.
C’est inévitable.
 
Quel groupe « de six » ferait l’unanimité ? Quel groupe « de six » serait considéré comme idéologiquement équilibré ?
 
Je préfère attendre et observer ce que produira ce groupe avant de tirer des conclusions rapides. J’espère que nous aurons des éléments tangibles pour pouvoir juger sur pièces, l’influence et l’efficacité de ce « mini CAE ».
 
Des rapports, des notes, des documents de travail seront-ils publiés ?
Une information transparente sur le contenu de ces réunions sera-t-elle diffusée auprès des médias et du grand public ?
 
« Wait and see » !
 
A lire :
 
Marianne
Les économistes conseils de Sarkozy : ouverture ou alibi ?
 
Le figaro
L'Élysée enrôle des économistes indépendants
 
Capital
Nicolas Sarkozy va créer un cercle d'économistes pour le conseiller
 
Les Echos
L'Elysée cherche à se créer un réseau d'économistes
 
Les pages web de ces économistes 
 
Jean-Paul Fitoussi
 
Michel Godet
 
Michel Didier
 
Olivier Blanchard
 
Charles Wyplosz
 
Nicolas Baverez
 
Les pages des instituts et universités 
 
CAE Conseil d’analyse économique
 
CNAM Conservatiore National des Arts et Métiers
 
Coe-Rexecode
 
OFCE
 
MIT Economics
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

commentaires

rogel 03/09/2007 20:45

Appeler ce groupe le "groupe des six", c'est bien triste.
Le groupe des six , c'est d'abord un, groupe de musiciens (Auric, Durey, Honneger, Milhaud, Poulenc , Tailleferre) qui ont travaillé avec Satie et Cocteau.
Par ailleurs, ce qui me gêne, c'est Wysplosz qui m'a toujours semblé très dogmatique et fermé

David MOUREY 03/09/2007 21:38

Oui, de ce point de vue là, la formule "groupe des six" est mal choisie. J'en suis désolé. C'est un manque de culture musicale...Il est vrai que Wyplosz n'est pas le plus ouvert des économistes mais il y a Fitoussi surtout, et même Blanchard. Quant à Godet, il est assez difficile à classer.

Alexandre 20/07/2007 09:50

il me semble en effet qu'il faut être vigilant quant à l'orientation idéologique de ce groupe des 6. Fitoussi n'est pas ce que l'on peut appeler un sarkophile mais pour les autres...Nommer Baverez dans un groupe d'économistes me fait doucement rire... mais bon ca surfe sur la vague médiatico-décliniste...comme tu le proposes : wait and see

David MOUREY 20/07/2007 10:05

Que Fitoussi soit présent, cela me semble logique et indispensable. Il est une référence internationale, il est respecté par les plus grands économistes. Son ouverture d'esprit et sa lutte permanente et durable contre les dogmes est assez rare pour être soulignée. Baverez peut être trés interessant à lire. Il est cultivé et il pointe parfois le doigt sur des problèmes fondamentaux. Mais qu'il soit présent dans un groupe d'économistes pour conseiller le Président de la Répblique, je ne me l'explique pas vraiment. D'ailleurs, à ma connaisssance, il n'appartient à aucun conseil d'économistes, non ? Pour les autres, on pourait toujours dire , "pourquoi lui ? Pourquoi pas untel ?..." On pourrait en discuter longtemps. Donc, attendons pour voir.

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012