Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 19:51

Dans le dernier numéro d’EcoWeek (02 juillet 2010), de la direction des études économiques de BNP Paribas, Caroline Newhouse-Cohen se pose la question suivante : « Et si la Chine s’endormait ? » 

 

« A l’occasion de la réunion du G-20 à Toronto, les chefs d’Etat ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur un calendrier, que ce soit en matière de consolidation budgétaire ou dans le domaine financier (cf. Ecoweek 10-25 : « Un G-20 pour faire taire les désaccords ? »). Concernant, la régulation des banques et la supervision financière, le G-20 s’est ménagé d’importantes périodes de transition, pour assurer une adoption progressive des nouveaux standards prudentiels par les systèmes bancaires nationaux. En revanche, les chefs d’Etat des pays développés, à l’exception du Japon, se sont engagés à réduire de moitié leur déficit budgétaire d’ici à 2013 et à stabiliser, voire à faire reculer, leur endettement d’ici à 2016. Les Etats-Unis et le Canada avaient, en effet, milité pour un étalement dans le temps des efforts de consolidation des finances publiques soulignant, avant tout, la nécessité d’assurer une croissance plus équilibrée. »

(…)

« Enfin, l’abandon du peg contre dollar, annoncé une semaine avant le G20, pourrait peser sur le dynamisme des exportations chinoises, même si l’appréciation du renminbi ne devait être que très progressive. »

 

Autrement dit, si la Chine laisse le RMB s’apprécie par rapport au dollar, cela pourrait peser sur la croissance économique chinoise (moins d'exportation et de soutine externe de la croissance domestique) et, in fine, sur la croissance du reste du monde, les autres pays vendront moins à une Chine dont les importations augmenteront mois rapidement.

La réponse à la question du taux de change Dollar/RMB n’est pas si simple…

 

La suite ici : http://economic-research.bnpparibas.com/applis/www/recheco.nsf/EcoWeekByDateFR/3B87D836ED3A54E8C12577540055AD0C/$File/EcoWeek_10-26-FR.pdf?OpenElement

Published by David Mourey - dans Croissance économique
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012