Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 12:03

« La mondialisation de l’inégalité » de Fran-copie-1Les Editions Le SEUIL, dans la

Collection La République des Idées,

 viennent de publier le dernier ouvrage de 

François BOURGUIGNON

 « La mondialisation de l’inégalité

 

« L’inégalité mondiale des niveaux de vie relève d’une évolution paradoxale. Après avoir crû inexorablement du début du XIXe au milieu du XXe siècle, elle s’est mise à décliner au cours des vingt dernières années, du fait de la croissance d’un certain nombre d’économies (dites « émergentes »). En même temps, l’inégalité tend à augmenter à l’intérieur d’un grand nombre de pays, alimentant injustices et tensions sociales. Dans quelle mesure la mondialisation, pour partie responsable de l’égalisation entre les nations, substitue-t-elle à l’inégalité internationale un surcroît d’inégalité au sein même des espaces nationaux ? Ce livre examine les tenants et les aboutissants de ce paradoxe, ainsi que les instruments dont disposent les décideurs nationaux et internationaux pour maîtriser cette évolution. Il importe de veiller à ce que le développement de l’économie mondiale continue de réduire l’inégalité internationale entre les niveaux de vie, mais ce progrès ne sera durable que s’il respecte le principe d’équité au sein des nations. »

 

Ancien économiste en chef de la Banque mondiale, François BOURGUIGNON est directeur de l’École d’économie de Paris. Spécialiste des inégalités, il a notamment publié Handbook of Income Distribution  (avec A. Atkinson, North-Holland, 2000).

 

Comme chaque titre de cette collection, dont vous trouverez un post sur ce blog, ce livre se lit très bien. François BOURGUIGNON nous montre, avec un grand souci de clarté pédagogique, qu’il est devenu indispensable de repenser les relations entre mondialisation et inégalités pour éviter de tomber dans des lieux communs. Commençons d’abord par ne pas confondre inégalités nationales (internes) et inégalités mondiales. Les dynamiques peuvent être divergentes.

 

« La mondialisation de l’inégalité » de François BOUOn lit par exemple, dés l’introduction :

« La mondialisation en cours est-elle le fossoyeur de l’égalité, le poison qui condamne tout espoir de justice sociale ? Pour répondre à cette question, il est indispensable de dissocier le niveau de vie entre pays et le niveau de vie dans les pays. À cet égard, un double retournement est en cours. D’une part, après deux siècles de hausse continue, l’inégalité des niveaux de vie entre pays a commencé à décroître : si l’on vivait en moyenne vingt fois mieux en France et en Allemagne qu’en Chine et en Inde il y a vingt ans, l’écart a aujourd’hui diminué plus que de moitié. D’autre part, l’inégalité a augmenté au sein de nombreux pays, souvent après plusieurs décennies de stabilité. Ainsi, aux États-Unis, l’inégalité est revenue aujourd’hui à un niveau jamais observé depuis un siècle. Dans une perspective de justice sociale, la première évolution semblerait éminemment favorable, si elle n’était pas entravée par la seconde. Il est donc crucial de repenser le rapport entre mondialisation et inégalités. Parce que l’on a tendance à regarder autour de soi plutôt qu’au-delà des frontières, la montée des inégalités nationales a tendance à éclipser la baisse – pourtant incontestable – de l’inégalité mondiale. »

 

Voilà pour vous mettre en appétit. Je reviendrai sur ce livre après en avoir terminé la lecture…En attendant, n’hésitez pas à vous le procurer afin de le lire également !

 

La République des idées

http://www.repid.com/

 

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012