Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 18:16

 

La crise en cours et, on peut l’espérer, la sortie de crise nous conduisent inévitablement à nous demander comment gérer au mieux la période de retour au plein emploi et limiter la perte de revenu induite par l’éloignement durable de l’emploi stable.
En effet, la réallocation et recomposition sectorielle de l’activité économique fait que tous ceux qui vont retrouver un emploi ne seront pas nécessairement ceux qui en auront perdu un. En vertu du processus de destruction créatrice accéléré par la crise (toute crise), de nombreuses entreprises et emplois vont disparaitre quand d’autres vont apparaitre.

Il convient simultanément de favoriser la flexibilité de l’emploi, son ajustement à court terme et à long terme, pour réduire les couts de production des entreprises (ne pas dégrader leur compétitivité et leur rentabilité) et la sécurité des revenus afin que la demande de biens et services ne se dégradent pas davantage.


Mais, comment gérer efficacement cette incompatibilité apparente entre le besoin de flexibilité pour les entreprises et celui de sécurité pour les salariés ?


Flexicurité

            Par la flexicurité ou combinaison harmonieuse des deux exigences, devenues complémentaires.

Pour protéger les salariés sans protéger l’emploi dans le cadre d’un marché du travail plus flexible pour les entreprises, il faut combiner :

- Marché du travail plus flexible en matière de capacité à embaucher et licencier des entreprises.

- Système d’indemnisation du chômage plus généreux qui garantie des revenus des chômeurs.

- Politique plus active d’aide au retour à l’emploi grâce à un service public de l'emploi très efficace et adapté.


C’est ce que j‘avais essayé d’expliquer simplement dans le cadre de l’émission proposée par le CODICE sur son site KEZECO en 4,30 minutes seulement.

David KezecoEn vidéo ici :

http://www.kezeco.fr/David-Mourey,6194 


Surtout n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires constructifs sur cette courte intervention. Cela me sera fort utile.
 

Je m’étais appuyé sur un petit article de Pierre CAHUC qui était venu en parler à 400 élèves de terminale ES venus de 4 lycées différents dans la salle Jacques BREL à Pontault-Combault, le 7 janvier 2007.

Le Monde, Mardi 05 mai 2009   Pierre Cahuc, professeur d'économie à l'Ecole polytechnique

« La France ne sait pas accompagner ses chômeurs vers les nouveaux emplois »

Son ouvrage avec André ZYLBERBERG, « Le chômage, fatalité ou nécessité »

 
cahuc-mourey.jpg

ic i : Pierre CAHUC à Pontault-Combault

 

Et un article de Jerôme GAUTIE, « La flexicurité : nouvel horizon du modèle social français«  venu à Pontault-Combault, jeudi 28 avril 2009, salle Jacques Brel entre 10 h et 12h,  pour expliquer, les enjeux de la Flexicurité à 400 Elèves venus également de 4 lycées différents.

Ici :
Pontault-Combault : Jerome GAUTIE explique la Flexicurité à 400 Elèves

 

Jerome-Gauti--David-Mourey.jpg
Il y a eu récemment l’article « La « flexicurité » est-elle une réponse à la crise ? » du Centre d’analyse stratégique.
« En exerçant des effets rapides et massifs sur l’emploi, la récession conduit pouvoirs publics et partenaires sociaux à prendre des mesures d’urgence alors qu’ils étaient engagés dans une réforme structurelle du marché du travail. La crise remet-elle à ce titre en question le modèle de « flexicurité » ?  À s’en tenir aux attendus de la stratégie européenne, la flexibilité de la production et de l’emploi doit être  considérée sous ses multiples formes comme un impératif. Mais accroître la mobilité sur le marché du travail exige que celui-ci soit outillé par la qualité de la gestion des ressources humaines interne à l’entreprise, l’appui d’un service public de placement efficace et l’intervention de prestataires de services externes. Évalués sous cet angle, les accords nationaux interprofessionnels récents marquent des avancées, mais il reste du chemin à parcourir sur la voie d’une véritable modernisation du marché du travail, capable d’offrir en toutes circonstances aux salariés l’assurance d’être employables et la possibilité d’être accompagnés dans leurs transitions. C’est à ce prix seulement que de nouveaux progrès vers plus de flexibilité dans la relation salariale pourraient être envisagés. »

 

A consulter :

 

Une comparaison des mesures du chômage : INSEE vs Pôle Emploi

 La note de l’Insee

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=14&date=20100304

et  Très forte hausse du chômage dans la Zone Euro : graphiques

INSEE : Les chiffres du chômage seront publiés tous les trimestres


Le plein emploi 2/2

Le plein emploi 1/2

Travail, Emploi et Chômage 1/4 : Qu’est-ce que le travail ?

Travail, Emploi et Chômage 2/4 : Qu’est-ce que l’emploi ?

Travail, Emploi et Chômage 3/4 : Qu’est-ce que le chômage ? (2/2)

Travail, Emploi et Chômage 4/4 : Qu’est-ce que le chômage ? (1/2)

 

Symbolique et fétichisme des chiffres

Urgences sociales et indépendance statistique

Tintamarre autour des chiffres du chômage

 

Appariements sur le marché du travail

Conférence de Pierre CAHUC

 

Flux d’emploi et de main-d’œuvre en France : un réexamen. Des flux d’emploi revus à la baisse et assez peu liés aux flux de main-d'œuvre,

 C. Picart, Insee, Paris, Document de travail, n° G2007/05, juin, 50 p., (2007).

Matthieu Lemoine

Lettre de L’Ofce, N°286 - 11/06/2007

Chômage: débattre de la mesure  

 

commentaires

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012