Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 14:21

Trois économistes français spécialistes reconnus de ces questions,

Camille LANDAIS, Thomas PIKETTY, Emmanuel SAEZ,

ont publié en janvier 2011

« Pour une révolution fiscale,

Un impôt sur le revenu pour le XXIème siècle ».

 

Vous pourrez Acquérir ce livredirectement ici 

Pour une révolution fiscale

 Et vous pourrez acquérir de nombreux autres livres présentés sur ce blog là

Accueil - Librairie Eyrolles :

http://www.eyrolles.com/

  

Cet ouvrage revêt une importance majeure pour plusieurs raisons.

« Pour une révolution fiscale » par LANDAIS, PIKETTY, SAD’abord, il est le fruit du travail de chercheurs renommés et respectés par leurs pairs, même si des désaccords existent. Ce qui peut être favorable  au progrès de la connaissance.

Ensuite, il lance un vrai débat sur une question qui est au cœur des débats qui vont alimenter l’année qui vient jusqu’aux élections présidentielles et législatives du printemps 2012 : fiscalité, dépenses publiques, dette publique, inégalités, justice sociale, démocratie, …

De surcroit, cet ouvrage vise à améliorer le fonctionnement de la démocratie de la libre discussion en proposant davantage de transparence et moins de complexité pour que chaque citoyen puisse se saisir des grands enjeux  économiques et sociaux contemporains.

Enfin, j’ajouterai qu’il devrait permettre d’obliger nos dirigeants politiques présents et futurs à cesser de nous faire des promesses intenables, à tenir des discours démagogiques sur ces questions qui sont très sensibles. En effet, le livre s’accompagne d’un site ad hoc qui nous donne un outil pour comparer chiffres à l’appui les couts des différentes propositions en la matière.

 Que l’on soit d’accord ou pas avec les auteurs, saisissons nous de cette occasion pour confronter les idées de manière argumentée, ce que les auteurs appellent de leurs vœux, et exigeons de nos futurs candidats et futurs dirigeants un langage de vérité !

Il s’agit donc d’un ouvrage incontournable à plusieurs titres !

Je vais revenir très vite dans deux billets complémentaires sur le contenu du livre et sur le site …

 

 Je tiens à féliciter le jeune Guillaume SAINT-JACQUES pour la  simulation en ligne et tout son travail grâce auquel nous avons accès au site et à ses différentes possibilités comparatives.

Il est élève à l'ENS Ulm. Après son mémoire de master portant sur l'effet d'une individualisation du système impôts-transferts sur l'offre de travail des femmes (Ecole d'économie de Paris, 2009), dirigé par T. Piketty, il a conçu et développé le moteur de simulation de réforme fiscale en temps réel proposé par ce site.

 

Présentation de l’éditeur :

Tout le monde en convient : la fiscalité française est asphyxiée par sa complexité et son manque de transparence, qui menacent de rompre le lien de confiance entre les citoyens et l’impôt. Et pourtant, personne ne fait rien.

Pire encore : malgré les discours, l’accumulation invraisemblable de niches fiscales se poursuit chaque année, notamment depuis 2007.

Et les propositions de « révolution fiscale » actuellement brandies à gauche comme à droite sont tellement floues et engagent si peu leurs auteurs qu’il y a fort à parier que l’inertie perdurera après 2012.

Ce livre tente de rompre avec cet état de fait.

Il propose une révolution fiscale précise et opérationnelle dont tous les détails sont chiffrés au grand jour.

La remise à plat repose notamment sur une fusion de la CSG de l’IR afin de constituer un grand impôt sur le revenu prélevé à la source, individualisé et progressif.

Trois principes guident cette révolution.

Équité, d’abord : le prélèvement à la source et la suppression des niches fiscales rétablissent le principe « à revenu égal, impôt égal ». Équité également entre revenus du travail et revenus du capital, qui sont aujourd’hui largement détaxés en France.

Progressivité, ensuite : cette refondation permet de mettre en place des taux d’imposition réellement plus élevés pour les hauts revenus que pour les bas et moyens revenus, lesquels, contrairement à une idée répandue, supportent aujourd’hui des impôts extrêmement lourds.

Enfin, et surtout, démocratie : les auteurs défendent une réforme précise, et ils donnent aux lecteurs, citoyens et responsables politiques les moyens de concevoir leur propre réforme alternative.

 

Camille Landais est chercheur à Stanford. Il est notamment l’auteur de

« Les Hauts Revenus en France , 1998-2007 : une explosion des inégalités »

(École d’économie de Paris, 2007).

Thomas Piketty est professeur à l’École d’économie de Paris et directeur d’études à l’EHESS.

Il est notamment de l’auteur des Hauts Revenus en France au XXe siècle.

Inégalités et redistributions, 1901-1998 (Grasset, 2001) et de Top Incomes.

A Global Perspective (avec A. B. Atkinson, Oxford University Press, 2010).

Emmanuel Saez est professeur à Berkeley. Ses travaux sur la fiscalité optimale et la répartition des revenus lui ont valu la Clark Medal en 2009.

Il est notamment l’auteur de Income Inequality in the United States

(avec T. Piketty, Quarterly Journal of Economics, 2003).

 

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article

commentaires

Stéphane 22/04/2011 08:31



Voilà un ouvrage que je prendrai plaisir à lire et à commenter.


Bisous.



David Mourey 23/04/2011 10:31



Oui, il faut s ele procurer au plus vite !!!



Gu Si Fang 04/04/2011 07:09



Très intéressant de prime abord, le livre m'a laissé sceptique parce que les auteurs additionnent impôts contributifs et non contributifs. Ce point est discuté très (trop) rapidement, alors qu'il
modifie profondément le sens de la "courbe" qui a fait la une de la presse. On voit que les classes moyennes paient "plus" d'impôts que les très riches, mais en ce faisant on compare des petits
pois et des carottes.


Il y a des points de détail qui m'ont passablement agacé, comme ceci (p. 22) : "En simplifiant, on peut dire que chaque adulte possède en moyenne 91 000 euros en logement et 91 000 euros en
entreprises." Sic : appeler "entreprises" les titres de dette publique détenus dans l'assurance-vie c'est de la mauvaise foi...


Plus important, les deux critères normatifs du livre sont l'égalité devant l'impôt, et aider les plus faibles (principe de justice rawlsien). On n'apprend malheureusement ce que la fiscalité
permet de faire en la matière. Pis, comme je l'ai dit au début, "égalité devant l'impôt" est implicitement compris comme "la courbe devrait être plus plate" ce qui n'a aucun sens.


Restent de nombreuses propositions intéressantes ou qui mériteraient d'être débattues mais qui, du coup, passent au second plan : l'individualisation, la fusion IRPP / CSG, etc.


Ce livre aborde la réforme fiscale sur le ton de la lutte des classes, c'est un échec. Dommage.


http://www.institutcoppet.org/2011/03/10/thomas-piketty-pour-une-revolution-fiscale/



David Mourey 05/04/2011 22:43



Bonsoir, merci pour vos commentaires. Là j'ai peu de temps pour répondre. Mais surtout évitez de caricaturer ce que disent ces auteurs qui sont loin d'être des novices en la matière. Je ne vois
pas de lutte des classes dans ce livre ! J'y vois surtut un moyen d'ouvrir un vrai débat avec un instrument à l'appui. Nous y reviendrons !



A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012