Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 10:54
 
OCDE De la Crise à la Reprise
L’OCDE nous propose régulièrement, dans la collection Les Essentiels, de petits ouvrages d’un peu moins de 150 pages sur des thèmes divers.
Que sont Les essentiels de l'OCDE ?
Une collection qui s'appuie sur les analyses et les statistiques de l'OCDE pour présenter et répondre aux principales questions économiques et sociales de notre temps.
A qui sont-ils destinés?
Les essentiels de l'OCDE sont rédigés pour des lecteurs non spécialistes, des lycéens et des étudiants. Ils emploient un vocabulaire simple, évitent les termes techniques et les questions sont illustrées d'exemples concrets tirés du monde réel. Ces publications permettent de faire le point de manière claire sur des questions majeures qui se posent à ses membres.
 
Le texte synthétique et pédagogique facilite la lecture et rappelle l’essentiel de ce qu’il faut retenir. Il s’agit donc d’un très bel outil pédagogique à utiliser sans modération.
     
J’ai lu avec beaucoup d’intérêt le numéro publié au cours de l’année 2010 et intitulé : « De la Crise à la Reprise ». Avec deux années de recul, ce type de lecture se révèle très utile. Je ne vais pas faire un résumé du livre, mais je vous propose juste den lire ci-dessous un extrait significatif.
 
Dans le dernier chapitre « Cinq questions pour l’avenir », les auteurs répondent à la question suivante : « Comment réduire les déficits ? » Cette question est d’une telle actualité dans la zone euro, qu’il est captivant de lire ce qu’en disaient nos experts il y a plus de deux ans ! On voit alors à quel point nous avons perdu beaucoup de temps en raison de l’incapacité de nos dirigeants à prendre les bonnes décisions. Un bref rappel de quelques idées simples suffit parfois pour sortir des discours simplistes !
 
Comment réduire les déficits ?
     
En dernière analyse, les gouvernements ont seulement deux options pour s’attaquer au  déficit : augmenter les impôts ou réduire les dépenses.
 
Augmenter les impôts : L’augmentation des impôts, rarement populaire auprès des électeurs, accroît les revenus des gouvernements et réduit donc leur besoin d’emprunter. Hormis les  obstacles politiques, il y a cependant des limites à l’ampleur des mesures que peuvent envisager la plupart des gouvernements (même si l’appétit pour les impôts diffère grandement selon les pays). Un niveau d’imposition trop élevé affecte en effet le pouvoir d’achat des consommateurs ainsi que les incitations et la capacité des entreprises à investir. Dans une économie mondialisée, cela peut également amener particuliers et entreprises à s’installer dans des pays où les impôts sont plus faibles. La fiscalité offre néanmoins des marges de manoeuvre importantes, et certaines hausses d’impôts sont moins douloureuses que d’autres. Par exemple, augmenter les impôts fonciers et les impôts indirects, comme les taxes sur les ventes et les taxes sur la valeur ajoutée, semble avoir un impact moindre sur l’activité économique qu’augmenter les impôts sur le revenu. Et des impôts « verts » pourraient procurer le double avantage de gonfler les coffres de l’État tout en décourageant les émissions de carbone.
 
Réduire les dépenses : Dans certains domaines, le gouvernement a parfois des difficultés à revenir sur ses dépenses : lorsqu’un groupe particulier en bénéficie, il ressent de façon très aiguë toute réduction, ce qui peut l’inciter à vouloir protester bruyamment. À l’inverse, les bénéfices de certaines réductions sont si largement diffusés dans la société (par exemple à tous les contribuables) qu’il est difficile pour quiconque d’être tenté de les contester. Outre les défis politiques de ce type, réduire les dépenses impose de prendre en compte d’importantes questions de stratégie économique. Par exemple, si l’éducation absorbe une part significative des dépenses publiques dans les pays de l’OCDE (environ 13 %), on peut en grande partie l’envisager comme un investissement dans le capital humain qui profitera à la croissance économique à long terme. De même, si elles peuvent sembler coûteuses à court terme, les dépenses consacrées à l’innovation et à la R-D peuvent contribuer à tirer la croissance dans les années à venir. Les gouvernements peuvent également décider de certaines réductions ayant peu d’impacts immédiats, ce qui les rend politiquement plus acceptables, mais constituant une source potentielle d’avantages à long terme (des changements touchant l’offre de soins de santé et les retraites, par exemple).
 
La solution de la croissance : Une troisième solution, extrêmement attrayante, et dont nous n’avons pas encore parlé, est de sortir de la dette grâce à la croissance. (Certains professeurs d’économie évoquent une quatrième option consistant pour les gouvernements à déclencher une poussée d’inflation vive et brève, ce qui serait cependant difficile à réaliser dans la pratique.) En période de croissance, les dépenses d’aide sociale diminuent automatiquement à cause du recul du chômage, tandis que les recettes fiscales s’accroissent grâce à l’augmentation des salaires et des profits des entreprises. Le problème, c’est que la croissance ne relève pas d’une simple décision des gouvernements, contrairement aux deux premières options – augmenter les impôts et réduire les dépenses. En trouvant le bon dosage entre la fiscalité et l’investissement, les gouvernements peuvent néanmoins créer les circonstances qui favorisent la croissance.

 

Lisez dés que possible ces petits ouvrages fort accessibles ! 

Commandez votre copie en mode sécurisé sur la librairie en ligne

 
Published by David Mourey - dans Crises Financières
commenter cet article
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 16:57

 

Dans son dernier rapport annuel, présenté ici, la BRI (Banque des Règlements Internationaux) nous propose un graphique simple et clair des interdépendances entre agents économiques via différentes opérations économiques, monétaires et financières sur de multiples marchés.

 

 Ce graphique permet de visualiser pourquoi un cercle vicieux peut s’installer durablement en phase de crise multidimensionnelle dans la mesure où les efforts des uns pour sortir de leurs difficultés rendent la sortie plus difficile pour les autres si elle se fait sans prise en compte de ces interactions.

 

 L’existence de ces interdépendances, entre agents économiques via des opérations économiques de nature diverse, explique aussi pourquoi il n’est pas possible de sortir durablement d’une crise profonde sans que tous les agents en sortent.

BRI 2012 Cercles vicieux et conséquences sur les banques

La sortie de crise des uns conditionne la sortie des autres et réciproquement.

Il ne suffit pas de sauver les Etats, il ne suffit pas de sauver les banques, il ne suffit pas de sauver les entreprises, il ne suffit pas de sauver les ménages … !

 

Les interdépendances exigent la coopération, et donc un partage équilibré des efforts.

C’est seulement par la coopération qu’il peut y avoir convergence in fine entre les intérêts individuels et l’intérêt collectif.

 

Pour vous amuser, en vous aidant du chapitre introductif correspondant (p 1 à 11), vous pouvez écrire votre propre texte sur les interdépendances de crise et en déduire un texte sur les interdépendances en phase de prospérité.

 

Passer d’un texte sur le cercle vicieux des interdépendances entre agents économiques pendant la crise à un un texte sur le cercle vertueux des interdépendances entre agents économiques en période de croissance soutenue et durable.

 

BRI 82e Rapport annuel de la Banque des Règlements Internationaux 2011/2012

 

Published by David Mourey - dans Crises Financières
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 15:47

 

Dans la série « Documents et débats » la Banque de France nous propose le dossier n°4 intitulé

« La Crise de la dette souveraine »

 

C’est  un excellent document que devraient lire tous ceux qui cherchent à revenir sur l’enchainement des crises depuis 2007

En effet, Ce document fait suite aux précédents « Documents et débats » de la Banque de France numéros 2 et 3, publiés en février 2009 et janvier 2010, et consacrés, respectivement, à la crise financière et à la crise économique qui lui a succédé.

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012

N° 4 « La crise de la dette souveraine »
Texte intégral (124 pages, 861Ko) 

 

Sommaire

 

LES FACTEURS STRUCTURELS DE LA HAUSSE DE L’ENDETTEMENT PUBLIC

 DANS LES PAYS AVANCÉS

 

 LES EFFETS CONJONCTURELS DE LA CRISE DE 2007-2008 SUR L’ENDETTEMENT PUBLIC

 

LE MARCHÉ OBLIGATAIRE ET LE MARCHÉ DES CDS FACE À LA MATÉRIALISATION

DU RISQUE SOUVERAIN

 

LES ÉLÉMENTS DÉSTABILISATEURS AYANT AGGRAVÉ LA CRISE

 

LES IMPACTS DE LA CRISE DE L’ENDETTEMENT SUR LES MARCHÉS

ET LE SYSTÈME BANCAIRE

 

LES RÉPONSES APPORTÉES PAR LES AUTORITÉS PUBLIQUES

 

A lire

 

N° 4 « La crise de la dette souveraine »

N° 3 « De la crise financière à la crise économique » 

N° 2 « La crise financière » 

 

 

Published by David Mourey - dans Crises Financières
commenter cet article
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 13:04

Le 24 juin 2012, la Banque des Règlements Internationaux - BRI - a publié son 82ème rapport annuel.

 

Ce rapport reste un document majeur pour tous ceux qui souhaite faire un bilan clair et assez complet de la situation économique, monétaire et financière du Monde.

 

« Les conséquences de la crise financière se font encore sentir : il faudra les surmonter pour que l'économie mondiale retrouve le chemin d'une croissance équilibrée et autonome.

Des interactions néfastes  perturbent, de diverses manières, ce processus dans les économies avancées et dans les économies émergentes.

Après une rétrospective de l'année écoulée (chapitre II), les chapitres économiques examinent les grands enjeux :

-        ajustements structurels inachevés (chapitre III) ;

-       risques liés à l'orientation actuelle des politiques monétaire (chapitre IV)

        et budgétaire (chapitre V) ;

-       complexité de la réforme financière à accomplir (chapitre VI).

Présentant les grands enjeux et leurs implications pour les politiques à mener, le chapitre I se penche sur la problématique de l'union monétaire en Europe. »

 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012 

Dans ce rapport 2011/2012, sur lequel je reviendrai, la BRI nous propose donc des éléments de réflexion pour :

Chapitre I - Sortir des cercles vicieux

Chapitre II - Retour sur l'année écoulée

Chapitre III - Rééquilibrer la croissance

Chapitre IV - Les limites de la politique monétaire

Chapitre V - Restaurer la viabilité des finances publiques

Chapitre VI - Évolution du secteur bancaire après la crise

 

Extraits de la Vue d'ensemble des chapitres économiques 

Très bien écrite, elle permet de faire un premier tour rapide des questions abordées.

 

Vous trouverez le rapport dans son intégralité ici :

Full text

 

PDF 230 pages, 6 614 kb

   

La deuxième partie du rapport est un rappel utile sur la BRI, ses missions, … C’est ici :

La BRI : mission, activités, gouvernance et résultats financiers

 

A consulter

 

81ème Rapport de la BRI, 2011, Banque des Règlements Internationaux

 

BIS - Bank for International Settlements - Annual Report 2010/11

 

Rapport 2010 de la BRI – BIS Annual Report 2010

 

Les politiques macroéconomiques face à la crise selon la bri-bis

 

Les politiques budgétaires face à la crise selon la bri-bis

 

Published by David Mourey - dans Crises Financières
commenter cet article
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 19:43

J'ai reçu il y a quelques jours, le film « CLEVELAND CONTRE WALL STREET », de Jean Stéphane BRON, sorti en DVD le 5 avril 2011.

J’y reviendrai après l’avoir vu, mais il semble valoir le détour. « CLEVELAND CONTRE WALL STREET » Un film de Jean Stéphan

Synopsis :

Le 11 janvier 2008, Josh Cohen et ses associés, avocats de la ville de Cleveland, assignent en justice les 21 banques qu’ils jugent responsables des saisies immobilières qui dévastent leur ville.

Mais les banques de Wall street qu’ils attaquent s’opposent par tous les moyens à l’ouverture d’une procédure.

Cleveland vs Wall Street raconte l’histoire d’un procès qui aurait dû avoir lieu. Un procès de cinéma, dont l’histoire, les protagonistes et leurs témoignages sont bien réels...

 

« Un plaidoyer implacable ». TELERAMA

« Un très bon film ». LE MONDE

« Une entreprise d'une foudroyante limpidité ». MARIANNE

« Un vrai procès de cinéma ». LE JDD

« Manifeste politique et entreprise de salubrité publique ». TELECINEOBS

« Voilà un film étonnant dans sa forme et édifiant dans son résultat. LE PARISIEN

 

Le DVD propose les suppléments suivants :

- TRADERS, un documentaire inédit de 52 minutes

de Jean-Stéphane Bron.

- Un livret de 30 pages rassemblant des articles

et un entretien inédit avec le réalisateur.

 

Plus d’informations et bande-annonce sur

http://www.pelleas.fr/clevelandcontrewallstreet

 

Et Sur Allocine

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=180608.html

3d Cleveland

 

Published by David Mourey - dans Crises Financières
commenter cet article
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 20:10

C’est le second post qui s’adresse d’abord à des étudiants

de seconde année en sciences économique à l’Université

qui doivent comprendre la crise financière et économique,

ses causes, ses mécanismes, ses conséquences …

et les ripostes des pouvoirs publics.

 Je proposerai d’autres liens ultérieurement. Bonne lecture

 

 Un article publié dans un rapport en 2009

« DE LA CRISE FINANCIÈRE À LA CRISE ÉCONOMIQUE »

Reflexions sur « La Liquidité Incontrôlable » par Patrick ARTUS

03 Rapport BRI 2010

 

Le rapport 2009 de la BRI en intégralité

http://www.bis.org/publ/arpdf/ar2009_fr.htm

 

 Dont : 

Sauver, rétablir et réformer

 Abstract | Full text (PDF, 14 pages, 132 kb

Une introduction générale

 

La crise financière mondiale

 Abstract | Full text (PDF, 24 pages, 2152 kb)

Ici, présentation des 5 phases de la crise,

pour mieux comprendre le tableau de la page 16.

 

Ripostes des autorités face à la crise

 Abstract | Full text (PDF, 28 pages, 1145 kb)

Dont :

1- Politique monétaire

 2 - Restauration des systèmes financiers et plans de sauvetage

 3 - Politique budgétaire et plans de relance

   

Et ici :

Les politiques budgétaires face à la crise selon la bri-bis 

 

Rapport 2010 de la BRI – BIS Annual Report 2010

Le rapport 2008 de la BRI 

http://www.bis.org/publ/arpdf/ar2008_fr.htm

 

Et aussi 

Le Fond européen de stabilité financière, FESF, raconté aux enfants : FESF, MESF, …, MSE

Croissance économique comparée G3 et BRIC : un écart inquietant ?

JP.BETBEZE : « France : la croissance freine, mais ne cale pas », CA.SA

 

Et bien entendu :

Retour sur la « Crise des Subprimes » : quelques liens pour des étudiants

 

Published by David Mourey - dans Crises Financières
commenter cet article
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 16:59

The Financial Crisis Inquiry Report Phil ANGELIDES 01 2011

History of the Commission

 

 The Financial Crisis Inquiry Commission was created to "examine the causes, domestic and global, of the current financial and economic crisis in the United States."

The Commission was established as part of the Fraud Enforcement and Recovery Act (Public Law 111-21) passed by Congress and signed by the President in May 2009.

 

This independent, 10-member panel was composed of private citizens with experience in areas such as housing, economics, finance, market regulation, banking and consumer protection.

Six members of the Commission were appointed by the Democratic leadership of Congress and four by the Republican leadership.

The Commission’s statutory instructions set out 22 specific topics for inquiry and called for the examination of the collapse of major financial institutions that failed or would have failed if not for exceptional assistance from the government.

 

Work of the Commission

 

This work of the Commission was intended to provide a historical accounting of what brought our financial system and economy to a precipice and to help policy makers and the public better understand how it came to be.

The Commission’s statutory instructions set out 22 specific topics for inquiry and called for the examination of the collapse of major financial institutions that failed or would have failed if not for exceptional assistance from the government. The Commission’s report fulfilled these mandates.

In addition, the Commission was instructed to refer to the attorney general of the United States and any appropriate state attorney general any person that the Commission found may have violated the laws of the United States in relation to the crisis. Where the Commission found such potential violations, it referred those matters to the appropriate authorities. The Commission used the authority it was given to issue subpoenas to compel testimony and the production of documents, but in the vast majority of instances, companies and individuals voluntarily cooperated with this inquiry.

 

In the course of its research and investigation, the Commission reviewed millions of pages of documents, interviewed more than 700 witnesses, and held 19 days of public hearings in New York, Washington, D.C., and communities across the country that were hard hit by the crisis.

The Commission also drew from a large body of existing work about the crisis developed by congressional committees, government agencies, academics, journalists, legal investigators, and many others.

The Commission conducted research into broad and sometimes arcane subjects, such as mortgage lending and securitization, derivatives, corporate governance, and risk management. To bring these subjects out of the realm of the abstract, it conducted case study investigations of specific financial firms—and in many cases specific facets of these institutions—that played pivotal roles.

Those institutions included American International Group (AIG), Bear Stearns, Citigroup, Countrywide Financial, Fannie Mae, Goldman Sachs, Lehman Brothers, Merrill Lynch, Moody’s, and Wachovia. The Commission also looked more generally at the roles and actions of scores of other companies.

The Commission also studied relevant policies put in place by successive Congresses and administrations.

It also examined the roles of policy makers and regulators, including at the Federal Deposit Insurance Corporation, the Federal Reserve, the Federal Reserve Bank of New York, the Department of Housing and Urban Development, the Office of the Comptroller of the Currency, the Office of Federal Housing Enterprise Oversight (and its successor, the Federal Housing Finance Agency), the Office of Thrift Supervision, the Securities and Exchange Commission, and the Treasury Department.

 

The Commission’s hope is that readers can use its work

to reach their own conclusions,

even as the comprehensive historical record of this crisis

continues to be written.

 

Conclusions of the Commission

 

The Commission concluded that this crisis was avoidable—the result of human actions, inactions, and misjudgments. Warnings were ignored.

It found widespread failures in financial regulation; dramatic breakdowns in corporate governance; excessive borrowing and risk-taking by households and Wall Street; policy makers who were ill prepared for the crisis; and systemic breaches in accountability and ethics at all levels.

How did it come to pass that in 2008 our nation was forced to choose between two stark and painful alternatives — either risk the collapse of our financial system and economy, or commit trillions of taxpayer dollars to rescue major corporations and our financial markets, as millions of Americans still lost their jobs, their savings, and their homes ?

Here we present what we found so readers can reach their own conclusions, even as the comprehensive historical record of this crisis continues to be written.

 

The greatest tragedy would be to accept the refrain

that no one could have seen this coming

and thus nothing could have been done.

If we accept this notion, it will happen again.”

 

GET THE REPORT

To view the report of the Financial Crisis Inquiry Commission, you can download the report in full or download a section of the report by clicking on the links below.

 

Download Full Report with Dissents (PDF)

Table of Contents

Commissioners

Commissioner votes

Staff list

Preface

Conclusions of the Financial Crisis Inquiry Commission

 

Part I: Crisis on the Horizon

Part II: Setting the Stage

Part III: The Boom and Bust

Part IV: The Unraveling

Part V: The Aftershocks

Dissenting Views By Keith Hennessey, Douglas Holtz-Eakin, and Bill Thomas

Dissenting Views By Peter J. Wallison

Appendix A: Glossary

Appendix B: List of Hearings and Witnesses

Notes

Index

 

Published by David Mourey - dans Crises Financières
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 20:07

Ce billet s’adresse d’abord à des étudiants qui doivent comprendre la crise des subprimes, ses causes, ses mécanismes, ses conséquences …

Il y a des liens vers des textes personnels, des rapports divers, et de nombreuses vidéos d’un grand nombre de nos meilleurs économistes.

Je proposerai d’autres liens ultérieurement. Bonne lecture.

 David Mourey Colloque Galerie Dorée 27 01 2011

 

Un article publié dans un rapport en 2009

« DE LA CRISE FINANCIÈRE À LA CRISE ÉCONOMIQUE »

 

Reflexions sur « La Liquidité Incontrôlable » par Patrick ARTUS

 

 

De nombreux billets

publiés progressivement sur les mécanismes de la crise financière.


Les dangers de la « Finance de PONZI »


Dune bulle spéculative à la suivante


Attention : une crise financière peut en cacher une autre

 

Effet de richesse, Epargne, Incertitudes et Instabilités

 

Crise financière : "Accusés, levez-vous !"

 

Crise financière : excès de liquidités ou excès d'épargne ?


Mieux comprendre la finance pour éviter les crises financières


Mieux comprendre la finance pour éviter les crises financières (2)

 

Intervention Publique et Crise Financière, c'est bon pour l'Aléa Moral


Après la Crise Financière : Comment sortir d'une récession ?


De la crise financière, ... à la crise réelle ?


Les temps de la politique économiques

 

De quelques enseignements de la Crise financière et économique de 2008

 

Les économistes pouvaient-ils prévoir la gravité de la crise ?

 



Sur la titrisation

Ecart d’intelligence entre régulateurs et acteurs des marchés

 

Crise Financière et Enseignement de l’Economie au Lycée

 

Rapports divers

 

Rapport 2010 de la BRI – BIS Annual Report 2010

Les rapports de la banque des règlements internationaux sont excellents. Ils proposent des problématiques qui permettent de bien comprendre les enchainements de causalité et les interdépendances.

 

Le rapport 2009 de la BRI

http://www.bis.org/publ/arpdf/ar2009_fr.htm

 

Le rapport 2008 de la BRI

http://www.bis.org/publ/arpdf/ar2008_fr.htm

 

Les politiques budgétaires face à la crise selon la bri-bis

 

Banque de France : Documents et débats

« Documents et débats » s'adresse à un public large et intéressé par les sujets économiques et financiers. Cette publication vise à permettre à chacun d’analyser les faits et de former son propre jugement. Elle s’appuie sur les travaux des experts de la Banque de France sans que cela exprime pour autant une prise de position de l’institution.

 

N° 2 « La crise financière »

 

N° 3 « De la crise financière à la crise économique »

 

FMI : « Qu’est-ce que la politique monétaire ? » (IMF)

 

« La crise bancaire et la régulation financière »

UN AUTRE RECENT RAPPORTS DU CONSEIL ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL. La crise bancaire et la régulation financière présenté par Monique BOURVEN et Yves ZEHR au nom de la section des finances et adopté par l'assemblée plénière des 25 et 26 février 2009

 

Comprendre la Monnaie et la Création monétaire... pour les élèves

Les liens proposés dans ce billet s’adressent aussi à des étudiants qui ont besoin de se rafraichir la mémoire en ce qui concerne les mécanismes de création monétaire :

 

Vidéos sur la crise financière

 

Toutes les vidéos d’un  colloque organisé et animé au Palis du Luxembourg, (Sénat) en mars 2009.

http://www.kezeco.economie.gouv.fr/Annee-2009-De-la-crise-financiere

 

Déséquilibres Economiques Internationaux, une Vidéo de Patrick ARTUS

Deséquilibres Internationaux une Vidéo d'Agnès BENASSY-QUERE

 

Colloque «De la Crise Financière à la Crise Economique»

Vidéo Crise Financière Palais du Luxembourg colloque du 9 mars 2009

 

Vidéo « Comment sortir du dopage monétaire et budgétaire ? » par Mathilde LEMOINE

 

Crise Financière, version audio intégrale, colloque du 13 février 2009

Crise Financière, version Audio intégrale, colloque du 9 mars 2009

 

Colloque « Richesse économique, misère écologique » : le programme

« Comment financer l’économie pour sortir de la crise ? »

 

Colloque «De la Crise Financière à la Crise Economique»

2 Colloques : Crise Financière et Economique au Palais du Luxembourg

SES : Second Colloque sur l’enseignement de l’économie au Lycée

 

Enseignement de l'Economie au Lycée : Programme du colloque du lundi 21 avril au Palais du Luxembourg

 

Colloque: « Quel enseignement de l’économie au Lycée ? »: La Presse en parle !

 

Vidéos Eco, La crise vue par Michel Pébereau, Jean-François Théodore …

 

 

Published by David Mourey - dans Crises Financières
commenter cet article
8 juillet 2010 4 08 /07 /juillet /2010 16:58

Un document fondamental vient d’être publié.

Le 80ème rapport annuel de la Banque des règlements Internationaux, BRI.

C’est un document que je lis depuis quelques années et qui est d’une grande qualité. Je vous invite vivement à prendre connaissance de ce rapport.

Dans ce 80e Rapport annuel, publié le 28 juin 2010, « la BRI observe que les mesures prises par les pouvoirs publics et les banques centrales ont évité un effondrement du système financier et ont contribué à stopper la forte contraction de l'économie mondiale. Elle constate aussi que bien des tâches restent à accomplir et qu'elles ne sont pas moins formidables aujourd'hui qu'il y a un an. »

03 Rapport BRI 2010« Christian NOYER, Président du Conseil d'administration de la BRI et Gouverneur de la Banque de France, a rappelé que : « Ces deux dernières années, les responsables des politiques, travaillant en étroite concertation au niveau mondial, ont su contenir la crise financière. ». Le Président du Conseil de la BRI a précisé : « La BRI a apporté un soutien décisif à la coopération internationale des banques centrales et autorités prudentielles. Il revient désormais aux pouvoirs publics, avant toutes choses, de concevoir des politiques aptes à limiter le plus possible les risques de crise financière et d'oeuvrer en faveur d'une croissance durable. À cette fin, la coopération internationale demeurera un élément essentiel ; aussi est-il encourageant de constater les progrès réalisés dans cette voie par le Conseil de stabilité financière et le Comité de Bâle sur le contrôle bancaire. ».

Le Directeur Général de la BRI, Jaime CARUANA, a mis en avant trois grands défis à relever.

     Le premier, et le plus immédiat, est d'amorcer de manière convaincante une réduction des déficits budgétaires dans les économies avancées. Les politiques visant à ramener la dette publique à un niveau tenable devront s'accompagner de réformes structurelles visant à promouvoir une croissance durable. Dans le même temps, une plus grande flexibilité du cours de change de certaines économies émergentes pourrait améliorer les perspectives d'un rééquilibrage de la croissance mondiale.

     Le deuxième défi est de favoriser un assainissement des bilans et d'indispensables changements de comportement au sein de l'industrie financière. Les soutiens officiels mis en place l'ont été pour faciliter un ajustement ordonné ; les maintenir trop longtemps risquerait de créer un risque subjectif (aléa moral), d'affaiblir l'intermédiation financière par le secteur privé et de générer de nouveaux risques, non visibles.

     Le troisième défi est de faire aboutir les accords internationaux sur la refonte de la réglementation financière. Le Comité de Bâle et le Conseil de stabilité financière ont bien avancé dans l'élaboration de réformes concrètes. Tous les textes réglementaires et prudentiels devront intégrer la question du risque systémique. En élargissant le cadre de stabilité financière, nous devrons, nous aussi, faire en sorte que les politiques macroprudentielles et macroéconomiques se complètent et se renforcent mutuellement afin de prévenir l'accumulation de vulnérabilités financières. 

      S'atteler sans tarder à relever ces trois défis restaurerait un climat de confiance et aiderait à clore l'épisode de crise.  Dans le fragile contexte économique et financier actuel, il est crucial de coopérer au plan international à rétablir la confiance. Appuyer de tels efforts de collaboration est au coeur même du travail de la BRI.

 

Le rapport propose une analyse en plusieurs chapitres.

Au-delà des plans de sauvetage : sortir de l'urgence et achever les réformes

Des urgences aux soins intensifs : retour sur l'année écoulée

Le bas niveau des taux d'intérêt présente-t-il plus de risques que d'avantages

Économies émergentes : des choix difficiles pour l'après-crise

Viabilité des soldes budgétaires dans les pays avancés : risques et défis

L'avenir du secteur financier

Politique macroprudentielle et procyclicité

La BRI : mission, activités, gouvernance et résultats financiers

 

Un résumé des différents chapitres est donné ici :

Vue d'ensemble des chapitres économiques

 

Le rapport intégral se trouve ici : 80e Rapport annuel 

l'Assemblée générale ordinaire

 

Je reviendrai progressivement sur quelques enseignements à tirer de cet excellent rapport annuel.

 

A consulter :

Les politiques budgétaires face à la crise selon la BRI-BIS

BIS Annual Report: "Fiscal consolidation and financial sector reform are what's needed now, says BIS"

Annual General Meeting

80th Annual Report

Overview of the economic chapters

Annual Report

 

Published by David Mourey - dans Crises Financières
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 14:07

Le dernier numéro de la Revue d’économie financière publié par l’AEF, Association d’économie financière dont j’ai souvent parlé sur ce blog, vient d’être publié.

Encore une fois, un ouvrage excellent qui combine approche universitaires et approches de professionnels.

La seconde partie sur l’euro, dix ans après, est plus que jamais d’actualité.

Un ouvrage à lire absolument !

   REF97 AVRIL 2010

REF 97 : REGARDS SUR LA CRISE FINANCIERE

  Même si les signes de reprise de l’activité ont pu laisser croire que les conséquences de la crise financière et économique ne seraient pas durables, de nombreux sujets d’inquiétude subsistent.

C’est pourquoi la Revue revient sur cette crise et en particulier sur les aspects suivants :

- la faillite de la banque Lehman Brothers ;

- les causes de la bulle immobilière américaine ;

- les risques de contrepartie sur les marchés de gré à gré ;

- les conséquences de la politique monétaire américaine ;

- les disparités dans la zone euro.

  En plus de ce thème principal, ce numéro propose la synthèse d’une table ronde autour des 10 ans de l’euro, organisée par la Caisse des dépôts et l’Euro 50 Group,

ainsi que des articles divers sur différents points particuliers de l’économie ou de la finance (les normes comptables, la gestions déléguée dans les fonds de capital-investissement, l’habillage de portefeuille par les gérants de fonds, les méthodes de paiement contingentes dans les opérations de fusion-acquisition, et le financement des investissements en Tunisie).

 

Le sommaire détaillé ici : http://www.aef.asso.fr/parution.jsp?prm=56116

 

Bon de commande

Abonnement papier

Published by David Mourey - dans Crises Financières
commenter cet article

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012