Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 20:34

Jean-Paul BETBEZE

le très respecté Directeur des Etudes économiques de Crédit Agricole SA,

vient de publier un nouvel ouvrage :

« 2011, la France à quitte ou double ».

Je viens de prendre le livre en main.

Je ne l’ai donc pas encore lu mais avec Jean-Paul BETBEZE, je ne suis jamais déçu.

Son dynamisme, tant à l’écrit qu’à l’oral, sa volonté de bousculer ceux qui hésitent à prendre les décisions qu’il faudrait prendre alors que les solutions existent, son envie d’emmener avec lui ceux qui veulent que ça bouge par ce qu’il ne suffit pas d’attendre que cela s’arrange comme on attend la pluie, …, sont fascinantes et stimulantes.

On peut ne pas être toujours en accord avec les diagnostics, arguments et solutions avancés par l’auteur. Mais, rejeter en bloc son discours est intellectuellement malhonnête.

En ce qui me concerne, je partage avec lui, tout au moins je l’espère, cette volonté irréductible de décider et d’agir car l’indécision est une décision qui engage l’avenir mais un avenir qu’on va subir au lieu de le construire.

« Encore faut-il se réveiller. Nous avons encore notre destin en main : pour combien de temps ? »

 « 2011, la France à quitte ou double » par Jean-Paul BEPrésentation de l'éditeur  En France nous adorons les idées mais n'allons pas jusqu’au bout. Nous sentons qu'il faut beaucoup changer, mais n'osons pas briser les tabous.

Nous rêvons que nous sommes des révolutionnaires et que notre lumière va éclairer le monde, mais nous abaissons vite l'abat-jour, pour passer au débat de salon.

Nous savons bien que notre dette devient insupportable et que notre système social est en train d'imploser. Nos enfants paieront la dette ? Non, c est maintenant !

Alors, c'est l'inflation qui va payer ? Non, juste aggraver le problème !

Nous avons 6 000 dispositifs pour redistribuer 65 milliards d'aides. Tout ça pour ça ?

Le Grenelle de l'environnement était une belle idée pour inventer le monde de demain.

Mais nous n’avons pas vraiment voulu nous dire ce qu'il fallait faire et combien ça coûterait. Les 35 heures étaient une opportunité pour poser la question de la place du travail dans la vie, avec la liberté de choisir, et d'ouvrir le débat des retraites. 35 heures ? C'est devenu compter les RTT.

Sauver les retraites ? C'est compter les manifestants plus que les milliards de déficits.

La crise des dettes publiques commence, nous le savons. Mais, grâce à la méthode Coué, invention française, nous voulons espérer le contraire. Quelle pression va nous ouvrir les yeux?

À l'heure du débat sur la prochaine élection présidentielle et sur la prochaine législature, il y a urgence à retrouver un peu de bon sens.

La France a des atouts considérables : elle crée 580 000 entreprises en 2010, elle a des champions mondiaux, les Français ont du talent et de l'énergie à revendre.

Encore faut-il se réveiller. Nous avons encore notre destin en main : pour combien de temps ?

Voici deux heures de lecture pour nous poser les bonnes questions, si nous ne voulons pas que d'autres nous imposent leurs réponses.

 

 Jean-Paul Betbèze est

professeur à l'Université de Paris II-Panthéon Assas,

membre du Conseil d'analyse économique et de la Commission économique de la nation, et membre du Cercle des économistes.

 

Le site de la Directeur des Etudes économiques de Crédit Agricole SA

http://etudes-economiques.credit-agricole.com/site/page.php?pag_id=51

 

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
18 décembre 2010 6 18 /12 /décembre /2010 17:54

Les éditions De BOECK viennent de publier dans la

collection Ouvertures économiques :

« Choix publics, Analyse économique des décisions publiques »

par  Dennis C. Mueller

Alors que nous ne cessons de nous interroger sur les raisons, les mécanismes et les conséquences de l’action des pouvoirs publics, cet ouvrage nous permet de revoir nos « classiques » et d’approfondir nos connaissances des processus de décision collective.

A moins de 18 mois d’élections majeures en France (mi 2012), comment ne pas s’intéresser davantage encore aux divers fondements de l’Etat, aux différents systèmes électoraux,  aux difficultés inhérentes à la démocratie, … ?

Je reviendrai sur différents enseignements à retirer de cet ouvrage majeur dans les mois qui viennent.

Et je conseille à tout personne qui souhaite mieux comprendre les mécanismes de la décision publique en démocratie, de se procurer ce magnifique ouvrage.

« Choix publics » par Dennis C. MuellerCet ouvrage est la traduction et l’adaptation francophone de La référence des ouvrages sur l’analyse économique des décisions publiques.

Il en présente de manière synthétique et didactique les principales théories et les principaux résultats empiriques accumulés depuis soixante ans.

Il couvre la plupart des champs de la discipline : les fondements de l’État, les règles de vote, le fédéralisme, la théorie des clubs, les systèmes électoraux, la recherche de rente, les cycles politico-économiques, la participation électorale, les théories de la bureaucratie, les interactions entre les performances macroéconomiques et la compétition politique, etc.

 La structure du livre et des chapitres permet une lecture linéaire de l’ouvrage ou bien son utilisation comme un dictionnaire des analyses des décisions publiques.

Ce livre s'adresse aux étudiants de niveaux L, M et D ainsi qu'aux professeurs et chercheurs en science politique, en science économique, en administration publique et en gestion publique.

Il intéressera également les professionnels de la décision publique (administratifs, partis politiques, cabinets de lobbying, etc.) ainsi que tous ceux qui veulent approfondir leurs connaissances sur les processus de décision collective. 

Sommaire 

Chapitre 1. Introduction

Partie 1 : Les origines de l’État

Chapitre 2. La rationalité des choix collectifs : l'efficience allocative

Chapitre 3. la raison des choix collectifs : la redistribution

Partie 2 : Les choix publics dans les démocraties directes

Chapitre 4. Le choix de la règle de vote

Chapitre 5. Les propriétés positives de la règle majoritaire

Chapitre 6. Les propriétés normatives de la règle majoritaire

Chapitre 7. Les alternatives simples à la règle majoritaire

Chapitre 8. Les alternatives sophistiquées à la règle majoritaire

Chapitre 9. Sortie, Protestation et Trahison

Partie 3 : Les choix publics dans les démocraties représentatives

Chapitre 10. Fédéralisme

Chapitre 11. Théorie du vote déterministe

Chapitre 12. Théorie du vote probabiliste

Chapitre 13. Les systèmes multipartis

Chapitre 14. Le paradoxe du vote

Chapitre 15. La recherche de rente

Chapitre 16. La Bureaucratie

Chapitre 17. Pouvoir législatif, administration, exécutif et pouvoir judiciaire

Chapitre 18. La dictature

Partie 4 : Applications et tests empiriques

Chapitre 19. Compétition politique et performance macroéconomique

Chapitre 20. Groupes d’intérêt, contributions de campagne et activités de lobbying

Chapitre 21. La taille de l'État

Chapitre 22. Taille de l'État et performance économique

Partie 5 : Analyse normative des choix publics

Chapitre 23. Les fonctions de bien-être social

Chapitre 24. L’impossibilité d’un ordre social

Chapitre 25. Un contrat social juste

Chapitre 26. La constitution comme un contrat utilitariste

Chapitre 27. Le droit libéral et les choix sociaux

Partie 6 : Qu’avons-nous appris ?

Chapitre 28. Le courant du Public Choice a-t-il fait avancer l'étude de la politique ?

 

Téléchargez la table des matières complète

Site de l’éditeur

http://superieur.deboeck.com/

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 19:48

La troisième édition du manuel « Economie contemporaine » est parue en 2008 aux éditions De Boeck.

 Cet ouvrage est proposé par le Professeur Lecaillon pour alimenter et approfondir les connaissances en économie des étudiants.

Ce manuel est pratique car il est divisé en chapitres clairement ordonnés Il est donc facile à utiliser et il permet de nous éclairer sur les différents thèmes en lien avec l’actualité économiques …

« Économie contemporaine » de Le Page, Lecaillon et OttaAinsi, grâce à des explications rigoureuses et pédagogiques, il est plus aisé de comprendre et de répondre à des questions contemporaines !

L’économie regroupe des millions d’individus qui agissent, interagissent et réalisent des milliards d’opérations économiques chaque jour. Ces opérations ont lieu sur divers marchés (de biens, de services, de travail, de capitaux…) et c’est ici qu’interviennent  les notions d’offre et de demande.

En effet, quand il y a d’un côté les demandeurs (les consommateurs …), il faut qu’il y ait de l’autre côté des offreurs (les vendeurs) : c’est le mécanisme de coordination de l’offre et de la demande. 

La demande doit être satisfaite par l’offre, et à l’inverse l’offre doit trouver sa demande ! (Chapitre « L’offre et la demande »).

 Sur les différents marchés ont lieu des échanges par l’intermédiaire d’une monnaie.

Le mécanisme d’ajustement entre offre et demande aboutit à la fixation d’un prix qui va déterminer la quantité échangée.

De facto, on constate des variations de prix et des variations entre quantité offerte et quantité demandée.

On retrouve ici la notion qui peu paraître compliquée, mais qui ne l’est pas, d’élasticité prix. On parle d’élasticité de la demande d’un bien par rapport à son prix pour exprimer la sensibilité de la quantité demandée aux variations du prix.

(Cf chapitre Fonctionnement des marchés, page 30…)

Malheureusement, tous ces ajustements ne conduisent pas ipso facto à un équilibre économique.

Des déséquilibres apparaissent et c’est ainsi que sur le marché du travail, tous les demandeurs de travail (offreurs d’emplois)  ne trouvent pas forcément d’offreurs de travail (demandeurs d’emplois).

Ceci nous conduit à aborder la notion de chômage. Le chômage est mesuré par la différence entre la population active (population qui occupe un emploi ou qui en cherche un) et le niveau de l’emploi.

(Cf chapitre « Niveau d’activité et d’emploi », page 176).

Le taux de chômage varie en fonction de nombreux facteurs tels que la conjoncture économique, la rigidité des salaires, l’évolution de la population active …

 De nombreux autres phénomènes économiques, que je pourrais mentionner, sont abordés et expliqués clairement dans ce manuel que je vous conseille pour approfondir vos connaissances en économie !

 Je reviendrais dans un prochain article sur les chapitres traitant des « grands déséquilibres de l’économie mondiale qui favorisent les crises » ainsi que sur le chapitre traitant de la protection sociale…

Jean-Didier Lecaillon : Professeur des sciences économiques à l’Université Panthéon-Assas (Paris II), ses travaux portent sur l’économie internationale, les politiques sociales et familiales, la théorie du capital humain.

Jean-Marie Le Page : Professeur des sciences économiques à l’Université Panthéon-Assas (Paris II), il est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles sur la croissance, le cycle conjoncturel, le chômage, l’économie ouverte et l’économie monétaire.

Christian Ottavj : Professeur des sciences économiques à l’Université Panthéon-Assas (Paris II), ses travaux portent sur la théorie monétaire, la macroéconomie financière et l’analyse des mouvements de capitaux.

A consulter : « Économie contemporaine » de JM.Le Page, JD.Lecaillon et C.Ottavj

 

Le site de l’éditeur : http://www.deboeck.com/

 

Published by Pauline Guillard - dans Livre d'économie
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 17:22

Les éditions De BOECK ont publié en 2009 la seconde édition d’un Manuel de « MACROECONMIE » rédigé par Paul KRUGMAN et Robin WELLS qui devrait devenir une référence pour les professeurs d’économie, les étudiants en économie, …, tant les vertus pédagogiques du Prix NOBEL d’économie 2008 sont connues et reconnues.

Ce nouveau grand manuel de macroéconomie ne fait pas que s’ajouter à ceux qui existaient déjà. Il apporte une manière complémentaire d’expliquer les phénomènes macroéconomiques qui nous échappent souvent afin de nous aider à mieux les comprendre.

Au-delà des développements théoriques proposés et rédigés de manière limpide, les listes: « Pour les esprits curieux », « L'économie en action », « Comparaisons mondiales » nous donnent de très nombreux exemples permettant d’apporter de multiples réponses simples aux questions que nous pouvons nous poser régulièrement.

Un manuel à découvrir sans attendre pour apprendre en y prenant plaisir.

 

« Macroéconomie » par Paul KRUGMAN et Robin WELLS

 

« Macroéconomie » par Paul KRUGMAN et Robin WELLSLes qualités de pédagogue de Paul Krugman sont mondialement reconnues. Les lecteurs de ses éditoriaux du New York Times apprécient particulièrement sa capacité à se saisir d'un problème économique complexe pour en faire un exposé lumineux, concis, allant à l'essentiel. Ces qualités sont ici au service des lecteurs qui découvrent la macroéconomie. Le parti pris pédagogique du manuel est de partir systématiquement d'exemples empiriques pour faciliter l'accès aux concepts de la discipline. Les exemples sont souvent tirés de la situation de l'économie américaine, mais les concepts qu'ils illustrent sont de validité générale, et les auteurs ne négligent jamais d'établir la comparaison ou le prolongement à d'autres économies.

La 1re édition américaine de ce manuel est rapidement devenue un best-seller aux États-Unis. C'est la 2e édition qui est présentée ici en traduction française. Ayant été révisée après le déclenchement de la crise qui a secoué l'économie mondiale à partir de 2008, elle intègre à chaque chapitre les principaux enseignements qui peuvent être tirés de ces événements exceptionnels dans l'état actuel des connaissances. Le lecteur trouvera donc ici le premier manuel de macroéconomie analysant clairement et systématiquement les causes et les conséquences de cette crise majeure, ce qui fait de cet ouvrage un outil indispensable pour comprendre son déroulement.

Chaque chapitre est organisé en paragraphes conçus de manière à consolider progressivement les connaissances du lecteur. Chaque paragraphe se termine par une récapitulation des concepts abordés et une série de questions permettant de tester le niveau de compréhension. En fin de chapitre sont proposés de nombreux exercices particulièrement novateurs: à partir d'exemples souvent très concrets, ils permettent aux étudiants de tester efficacement leur compréhension intuitive du manuel.

Il s'agit là en somme d'un instrument de travail unique en son genre et enthousiasmant, qui s'adresse aux étudiants de niveau Licence ou de classe préparatoire, et à tout lecteur soucieux de mieux comprendre le monde qui l'entoure.

 Sommaire

Partie 1. Qu'est-ce que l'économie ?

Introduction: Dans la vie de tous les jours

Chapitre 1: Premiers principes

Chapitre 2: Les modèles économiques: arbitrages et échange

Partie 2. L'offre et la demande

Chapitre 3. L’offre et la demande

Chapitre 4. Le marché contre-attaque

Chapitre 5: Le commerce international

Partie 3. Introduction a la macroéconomie

Chapitre 6: La macroéconomie: une vue d'ensemble

Chapitre 7: Sur les traces de la macroéconomie

Chapitre 8: Le chômage et l'inflation

Partie 4. La croissance économique à long terme

Chapitre 9: La croissance économique à long terme

Chapitre 10: L'épargne, l'investissement et le système financier

Partie 5. Les fluctuations économiques à court terme

Chapitre 11: Revenu et dépenses

Chapitre 12: La demande globale et l'offre globale

Partie 6. La politique budgétaire

Chapitre 13: La politique budgétaire

Chapitre 14: La monnaie, les banques et le système de Réserve fédérale

Chapitre 15: La politique monétaire

Chapitre 16: Inflation, désinflation et déflation

Partie 7. Événements et idées

Chapitre 17: La macroéconomie: événements et idées

Partie 8. L'économie ouverte

Chapitre 18: La macroéconomie en économie ouverte

Solutions aux questions des rubriques "Vérifiez vos connaissances"

 Glossaire

Index

 Liste: Pour les esprits curieux

Liste: L'économie en action

Liste: Comparaisons mondiales 

 

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 10:43

Les éditions DUNOD viennent de publier un ouvrage très utile pour tous ceux qui veulent

mieux comprendre et expliquer ce que recouvre le statut de l’Auto-Entrepreneur.

Il sera aussi d’un usage très pratique pour ceux qui sont déjà Auto-Entrepreneur.

« Auto-Entrepreneur : toutes les réponses à vos questions »

de

Valérie FROGER

Un livre à lire et à étudier de prés de toute urgence, notamment en cette période d’incertitudes économiques et sociales qui ouvre des perspectives d’avenir non encore explorées …

 

« Auto-entrepreneur » de Valérie FROGERLe régime de l'Auto- entrepreneur mis en place en janvier dernier  séduit.  Cela aura été une des nouveautés les plus remarquées cette année.  300 000 personnes devraient souscrire à ce nouveau statut en 2009. Il réduit les risques pour les porteurs de projet qui hésitaient à créer leur entreprise.

Il permet aussi aux salariés, étudiants, retraités, et demandeurs d'emploi de compléter leurs revenus par une activité autonome.

Si la simplicité du dispositif séduit, s'il cumule les avantages et réduit les risques au minimum, bien des questions subsistent qui peuvent freiner l'enthousiasme des candidats auto- entrepreneurs. En témoignent les nombreuses questions qui fleurissent sur les sites internet.

Ce livre pratique , publié 1 an après la mise en place du statut, sélectionne 40 questions - clés, des plus généralistes aux plus pointues, auxquelles il apporte des réponses concrètes, illustrées par des exemples, des témoignages d'auto- entrepreneurs, des avis d'experts, des conseils et mises en garde, des chiffres- clés..

Sans ambiguïté, il met en évidence les avantages et les limites de ce statut.

 

Sommaire

Devenir auto-entrepreneur (12 questions).

Les formalités à effectuer (6 questions).

Le régime  social de l'auto- entrepreneur (5 questions).

Le régime fiscal de l'auto- entrepreneur (7 questions).

Lancer son auto- entreprise (11 questions).

Annexes.

 

Valérie FROGER

Journaliste, spécialiste de la création d'entreprises

(Courriers Cadres, Entreprises, 20 minutes)

 

Publics

 Tous ceux qui veulent devenir auto- entrepreneur.

Ceux qui ont créé leur activité et qui veulent devenir rentables et pérennes.

 Mots-clés

 

Le site de l’éditeur :

http://www.dunod.com/

 

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 18:45

Le « Rapport Moral sur l’Argent dans le Monde 2010 »

 vient d’être publié par l’AEF,

Association d’Economie financière.

RM 2010

 

Comme chaque année, ce rapport propose un éventail très large de textes de grande qualité.

Il ne s’agit pas du tout de faire la morale à qui que ce soit à travers ce rapport mais de faire un bilan équilibré des évolutions économiques et financières sur la base d’approches diverses et complémentaires.

Il s’agit simplement de réfléchir à la manière de remettre la fiance au service de l’homme et de la société et non l’inverse.

Le rapport relève de l’analyse positive et non de l’analyse normative, du jugement de fait et non du jugement de valeur.

Les textes ne sont ni trop longs, ni trop courts et sont souvent très pédagogiques donc accessibles à chacun.

La liste des signatures prestigieuse est impressionnante. Voyez le sommaire ci-dessous !

Je vous recommande vivement la lecture de ce rapport toujours fort éclairant.

Je reviendrai sur quelques articles prochainement.

 

REMETTRE LA FINANCE AU SERVICE DE L'HOMME ET DE LA SOCIÉTÉ

GRANDS ENJEUX D'ÉTHIQUE FINANCIÈRE

 

Le Rapport moral sur l'argent dans le monde, édité annuellement par l'Association d'économie financière, avec l'aide de la Caisse des Dépôts, fournit chaque année une large synthèse des grands débats qui ont traversé le monde de la finance au cours de l'année écoulée.

L'originalité du Rapport moral est de présenter, à travers de nombreuses contributions venant d'horizons très divers, dans quelles conditions les métiers de la banque et de la finance, métiers de service, concourent au développement équilibré de notre société.

 

Le nouveau Rapport moral sur l'argent dans le monde 2010 se divise en deux parties.

 

À la question : « Comment remettre la finance au service de l'homme et de la société », la première partie apporte des éléments de réponse sous quatre angles.

Elle s'interroge sur la déconnexion de la finance de l'économie réelle et le caractère prédateur de certaines activités.

Elle met l'accent sur l'explosion des rémunérations des traders et des dirigeants des grandes entreprises, et sur les mesures prises pour les cantonner.

Elle revient sur les dérives observées sur les principaux marchés d'actifs financiers (actions, dérivés de gré à gré, titrisation) et sur les moyens d'y remédier.

Enfin, elle aborde la problématique du surendettement public et privé qui remet profondément en cause le modèle actuel de croissance des pays développés.

En conclusion, elle présente les principales priorités de la future présidence française du G20 en 2011.

 

La deuxième partie du Rapport moral évoque trois grands thèmes d'actualité soulevant d'importantes questions éthiques : la protection des clients face aux mauvaises pratiques de commercialisation des produits financiers ; la lutte contre les paradis fiscaux qui a connu des avancées très importantes au cours des deux dernières années et la nouvelle philanthropie qui se développe rapidement en Europe et se réinvente aux États-Unis.

 

Les auteurs ayant contribué :

Marc Abélès, Michel Aglietta, François d'Aubert, Jack Azoulay, Alain Bernard, Alain Bienaymé, Christian de Boissieu, Michel Camdessus, Michel Castel, Christian Chavagneux, François Debiesse, Bruno Deletré, Jean-Louis Delvaux, Michel Dérobert, Thierry Dissaux, Pascale Dugos, Ramon Fernandez, Charles-Henri Filippi, Bruno Fourage, Renaud Guidée, Jean-Pierre Jouyet, Jérôme Kohler, Marc-Antoine Lacroix, Michel Lecomte, Pierre-Henri Leroy, Jacques Malet, Arnaud Manas, Emmanuelle Mayet-Delord, Antoine Mérieux, François Meunier, André de Palma, Jean-Jacques Perquel, Fabrice Pesin, Jean Peyrelevade, Nathalie Picard, Philippe Portier, Serge Raicher, Augustin de Romanet, Pascal Saint-Amans, Nathalie Sauvanet, Gérard Thoris, Patrick Viveret.

 

Le Rapport moral sur l'argent dans le monde, dans sa seizième édition, est devenu, au fil des années, un instrument de réflexion et de travail incontournable pour tous ceux (professionnels de la finance, décideurs publics, chercheurs, enseignants) qui s'intéressent aux enjeux fondamentaux de notre système financier dans ses composantes nationales et internationales.

 

SOMMAIRE

AVANT-PROPOS - Augustin de Romanet

INTRODUCTION - « À qui profite la finance ? » - Antoine Mérieux

PRINCIPAUX ÉVÉNEMENTS DE JANVIER 2009 À DÉCEMBRE 2009

PREMIÈRE PARTIE - REMETTRE LA FINANCE AU SERVICE DE L'HOMME ET DE LA SOCIÉTÉ

Présentation

La création de valeur et les prélèvements opérés par la finance

Mettre la finance au service de l'économie réelle - Christian de Boissieu

Théorie de la prédation - Jean Peyrelevade

•  Nécessité et insuffisance de la réforme financière - Charles-Henri Filippi

Intermédiation bancaire et marchés : à la recherche de nouveaux repères - Michel Castel

Le fonctionnement des marchés en question

Réforme de la régulation bancaire et financière aux États-Unis : le point sur la situation en août 2010 Service économique de New York

• Le flash crash du 6 mai 2010 : l'innovation contre la stabilité ? Marc-Antoine Lacroix et Emmanuelle Mayet-Delord

• La déstructuration des marchés boursiers - Jean-Jacques Perquel

•  La finance du XXIème siècle ne peut faire l'économie d'une saine régulation des marchés de dérivés de gré à gré - Jean-Pierre Jouyet

(...)

Le contrôle des rémunérations - Michel Camdessus et Arnaud Manas

(...)

Dette et croissance

• La longue crise européenne - Michel Aglietta

Conclusion

•  Enjeux de la présidence française du G20 - Ramon Fernandez

 

DEUXIÈME PARTIE - GRANDS ENJEUX D'ÉTHIQUE FINANCIÈRE Présentation

 

La protection du client

La lutte contre les paradis fiscaux

La nouvelle philanthropie

 

Le site de l’AEF :

http://www.aef.asso.fr/index.jsp

 

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 18:30

Les Editions DALLOZ

 ont publié il y a quelques mois, cet ouvrage très complet sur la

« Finance de marché »

 

« Finance de marché » Patrice PONCET et Roland PORTAITRédigé par Patrice PONCET et Roland PORTAIT, deux universitaires, ce manuel s’adresse d’abord à des étudiants de 4ème  et 5ème  année, aux professionnels, mais il peut être très utile sur de nombreux points à un professeur qui enseigne l’économie au lycée. Il permet de réviser et vérifier que certains mécanismes sont bien assimilés.

Il st certain que je l’utiliserai régulièrement pour approfondir certaines questions. Certes, il y a des développements mathématiques avancés. Pour autant, cela ne nuit en rien à l’exposé » des mécanismes. Comprendre les mécanismes est bien le plus important en économie.

 

Présentation de l'éditeur: Cet ouvrage propose une présentation exhaustive et cohérente de l'ensemble de la finance de marché.

Il couvre en particulier : tous les actifs primitifs (actions, taux d'intérêt et de change, indices, crédits bancaires) ; la plupart des produits dérivés vanille et exotiques (swaps, futures, options, hybrides et dérivés de crédit) ; la théorie et la gestion des portefeuilles ; l'appréciation et la couverture des risques de marché et de crédit, tant des positions individuelles que des portefeuilles et des bilans.

Cette 2e édition insiste sur les aspects méthodologiques de l'évaluation des instruments financiers et de la gestion des risques et accorde une place prépondérante aux fondements probabilistes de l'évaluation et au risque de crédit.

L'ouvrage présente les techniques mathématiques avancées utilisées actuellement par les professionnels en pointe, tout en étant centré sur la logique financière des marchés et l'utilisation pratique des instruments.

Il s'adresse aux professionnels de la finance de marché et aux étudiants de niveau masters M1 et M2 (Universités, Grandes écoles d'ingénieurs et de gestion).

 

Roland Portait est professeur au CNAM et à l'ESSEC. Ingénieur des télécommunications, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, et PhD en Finance de la Wharton School. Directeur du master de " Finance de marché et gestion de capitaux " au CNAM et consultant. Auteur de nombreux ouvrages et articles.

Patrice Poncet est professeur à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à l'ESSEC. Diplômé de l'ESSEC, agrégé des universités en sciences de gestion, et PhD en Finance de l'Université de Northwestern. Directeur du master 2 "Finance de marché " et de l'école doctorale en sciences de gestion de l'Université de Paris 1 et consultant. Auteur de nombreux ouvrages et articles.

 

Le site de l’ouvrage : http://financedemarche.dalloz.fr/

Un excellent site pour compléter le manuel.

 

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 10:29

La Commission de Libération de la Croissance Française (CLCF),

 présidée par Jacques ATTALI a rendu récemment son second rapport.

 Ce second rapport est intitulé

« Une ambition pour dix ans, Une mobilisation générale pour libérer la croissance et donner un avenir aux générations futures ».

  

 Rapport ATTALI Une ambition pour 10 ans Oct 2010Dans la proposition 23, Jacques ATTALI propose d’améliorer la gestion des ressources humaines dans l’éducation Nationale.

Il y a de nombreuses propositions très  intéressantes qui pourraient permettre d’améliorer un système obsolète qui n’incite pas à travailler plus et encore moins à travailler mieux.

 

Je retiens, en particulier ce point :

« L'évaluation devrait être modernisée pour la rendre plus juste et plus efficace, sanctionnant des carrières fondées sur le mérite et l'investissement personnel. »

Le mérite et l'investissement personnel ne sont que très peu pris en compte. Or, quel meilleur moyen existe-t-il pour inciter à travailler plus et à travailler mieux ?

Mais dans la « culture » de l’Education Nationale, « mérite » et « investissement » personnel sont des « gros mots ».

On feint de croire et on veut faire croire que tous les professeurs, et autres personnels, travaillent autant et avec la même qualité.

De qui se moque-t-on ?

Comment peut-on concevoir un système dans lequel on ne sanctionne pas clairement, positivement ceux qui s’investissent quantitativement et qualitativement et, négativement, ceux qui ne le font pas ?

 

Voilà une énigme que j’ai bien des difficultés à résoudre. Jacques ATTALI a bien raison de vouloir lever un véritable tabou, un frein puissant à un progrès qualitatif important et necessaire.

 

 Proposition 23 : Améliorer la gestion des ressources humaines de l’éducation

  

 Moderniser l’évaluation des enseignants en intégrant l’engagement personnel des enseignants et tirer les conséquences de cette évaluation sur la carrière L'évaluation dans l'éducation nationale reste un « serpent de mer ».

Le Haut conseil de l'éducation, très euphémique, relève qu'elle « n'est pas très juste », qu'elle est « peu efficace » et qu'elle « engendre malaise et parfois souffrance » chez les évalués et les évaluateurs.

 L'évaluation devrait être modernisée pour la rendre plus juste et plus efficace, sanctionnant des carrières fondées sur le mérite et l'investissement personnel.

 Elle devrait notamment mieux prendre en compte les résultats des élèves et être plus régulière.

Les critères d'évaluation doivent prendre en compte l'aptitude des professeurs à faire évoluer les élèves.

Améliorer la formation continue des enseignants et leur ouvrir les possibilités de deuxième carrière.

La formation continue des enseignants est très inférieure à la durée moyenne des stages de formation dans les autres administrations.

Les formations se font sur catalogue, l'enseignant postulant individuellement en fonction de ses desideratas sans aucun regard de l'administration, le plus souvent.

Les formations doivent répondre aux besoins de l'enseignant pour permettre d'améliorer les résultats scolaires des enfants.

L’évaluation pourrait s'accompagner d'une obligation de formation.

Des mesures doivent être aussi prises pour ouvrir des possibilités de deuxième carrière aux professeurs, qui ne veulent ou ne peuvent plus enseigner à une classe, en particulier dans la perspective de l’évolution de l’âge de départ à la retraite.

Des activités de soutien, de tutorat, d'orientation pourraient être proposées pour les décharger des heures d'enseignement.

 

 Lire la suite ici :

Second Rapport de la Commission ATTALI sur la Croissance économique en France

 

Le rapport de la Commission de Libération de la Croissance Française est disponible au téléchargement sur ce lien.

 

ou ici :

http://www.attali.com/ecrits/rapports/commission-de-liberation-de-la-croissance-francaise-3



A lire aussi un court article de Jacques ATTALI

 

« Si on parlait de la commission sur la croissance »

http://www.attali.com/ecrits/articles/macro-economie/si-on-parlait-de-la-commission-sur-la-croissance

 

Le site de Jacques ATTALI

http://www.attali.com/

 

 

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
20 novembre 2010 6 20 /11 /novembre /2010 18:05

Les éditions EYROLLES, Editions d'Organisation,

proposent un ouvrage qui ne peut qu’être utile aux professeurs

qui enseignent l’économie dans le secondaire.

« L'essentiel des marchés financiers »

par Éric Chardoillet , Marc Salvat , Henri Tournyol du Clos

En effet, les marchés financiers sont souvent pointés du doigt, stigmatisés, pour leur rôle dans le déclenchement et la propagation de la cerise financière de 2007-2008...,

« L'essentiel des marchés financiers » par Chardoillet ,Il est donc plus indispensable encore de mieux comprendre leur nature et leur fonctionnement quand l’objectif est de faire œuvre de pédagogie.

Mieux comprendre pour remplacer les jugements de valeur par des jugements de fait.

Voilà un but que ce livre peut nous aider à atteindre.

A lire progressivement dés que possible.

  

 « Résolument tourné vers l'actualité, ce manuel explique de façon claire et synthétique, aux étudiants d'école de commerce, la naissance et le développement des marchés ainsi que les différentes facettes des produits, dans leur prise en charge du front office jusqu'à la comptabilité. Illustré par de nombreux exemples et complété par le site :

http://www.first-finance.fr/essentiel/index.php »

 

« Les années 2008-2009 ont montré le rôle crucial des marchés financiers dans la diffusion des crises dans l'économie réelle ainsi que la complexité croissante des opérations financières. L'essentiel des marchés financiers présente de façon claire et synthétique :

la naissance et le développement des marchés ;

les produits négociés ;

les motivations et les contraintes des différents intervenants ;

les processus et traitements administratifs des opérations ;

les mécanismes de suivi des risques ;

les outils mathématiques de valorisation.

Complet et précis, illustré de nombreux exemples, cet ouvrage décrit dans le détail les différentes facettes des produits, dans leur prise en charge du front office jusqu'à la comptabilité. Ce livre est complété par un site Internet sur lequel vous trouverez des mises à jour, un glossaire, des interviews d'experts et de nombreuses autres informations :

 http://www.first-finance.fr/essentiel/index.php 

  

Il s'adresse aux étudiants souhaitant comprendre les marchés financiers dans le cadre de leur cursus en Université ou Grande École, aux personnes entrant dans les métiers de finance de marché, et, bien sûr, aux professionnels des activités de marchés souhaitant étendre leur connaissance opérationnelle à des métiers connexes. »

  

Sommaire

Histoire et économie

Produits et marchés

Les principaux intervenants sur les marchés et leur organisation

Le traitement des opérations

La gestion des risques

Grammaires des mathématiques financières

 

Le site de l’éditeur :

http://www.editions-eyrolles.com/

acheter avec eyrolles.com
acheter avec amazon.fr
acheter avec fnac.com

 

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 17:06

L’Autorité des Marchés Financiers, ou AMF,  

a mis en place une nouvelle règlementation

pour organiser la certification AMF

en conformité avec l’arrêté datant du 30 janvier 2009 :

Règlement Général de l’AMF, Livre III Prestataires, art.313-7-1.-I.

« L'essentiel des connaissances requises pour la certifica

  

La certification AMF concerne tout Prestataire de Services d’Investissement (PSI) - banques, assurances, sociétés de gestion financière - qui doivent donc s’assurer que leurs employés ou personnes agissant pour leur compte disposent des qualifications et de l’expertise nécessaires ainsi que d’un niveau de connaissances suffisant pour exercer leurs services.

 

Le livre ci-dessouspublié par les éditions EYROLLES, permet à tous les acteurs et observateurs de voir et de mesurer l’ampleur des connaissances indispensables à ‘obtention du précieux sésame.

Pour un non spécialiste, il est très utile, mais il le sera plus encore pour les étudiants quoi ont des objectifs professionnelles compatibles avec la certification AMF.

A lire de toute urgence

 

Présentation

 Ce guide suit le programme de l'examen de certification AMF des acteurs de marchés et a pour objectif d'aider à :

 

•identifier l'essentiel des connaissances requises pour réussir l'examen ;

•faciliter l'assimilation de ces connaissances.

L'étendue des connaissances minimales requises pour exercer des activités au sein d'un prestataire de services d'investissement (PSI) ou d'une société de conseil en gestion de patrimoine couvre en effet des domaines très larges. La certification AMF vise les vendeurs, les gérants, les analystes, les négociateurs, etc.

 

Les plus qui font la différence :

•un tableau personnel de suivi de vos révisions,

•des quiz d'auto-évaluation corrigés,

•des contenus encadrés qui donnent l'essentiel des connaissances, complétés d'informations pour donner détails ou sens,

•les références des textes réglementaires et législatifs pour aller plus loin.

Au sommaire

•Le cadre institutionnel et réglementaire français, européen et international

•La déontologie, la conformité et l'organisation déontologique des établissements

•Le règlement pour la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme

•La réglementation "abus de marché"

•Le démarchage bancaire et financier, la vente à distance et le conseil au client

•La relation avec - et information des clients

•Les instruments financiers et les risques

•La gestion collective/gestion pour compte de tiers

•Fonctionnement et organisation des marchés

•Le post-marché et le back-office

•Les émissions et les opérations sur titres

•Bases comptables et financières

 

Site de l’AMF : Bienvenue sur le site AMF

http://www.amf-france.org/

 

Et ce blog :

Certification AMF des acteurs des marchés

Blog dédié à l'examen certifié AMF en application de l'article 313-7-3 du règlement général de l'AMF  

http://www.certification-amf.fr/index.php?

 

Le site de l'éditeur 

http://www.editions-eyrolles.com/

 

Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012