Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • David Mourey
  • Professeur d'Economie et de Sociologie

Depuis 2005, Organisation et Animation :
Conférences Pédagogiques
Débats Publics
Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ...
au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault
  • Professeur d'Economie et de Sociologie Depuis 2005, Organisation et Animation : Conférences Pédagogiques Débats Publics Colloques d'Economie, Monnaie, Finance ... au SENAT, Banque de France, ..., Pontault-Combault

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

Rechercher

Le Livre de la Semaine

OCDE Statistiques OECD Factbook 2011-2012 « Analyse économique et historique des sociétés contemp

Texte Libre

Depuis 2005 !!!

Les « Rencontres économiques » pour tous, lycéens, étudiants, citoyens !

A Pontault-Combault (77340) aussi !!!

Des Initiatives de David MOUREY

17 décembre 2015 4 17 /12 /décembre /2015 15:39
« Penser tout haut l’économie avec Keynes » de Paul Jorion

 

Les éditions Odile Jacob 

viennent de publier

« Penser tout haut l’économie avec Keynes »

de

Paul Jorion

 

 

Un très beau livre, riche et facile à lire pour mieux comprendre la pensée de Keynes et son actualité. A se procurer et à lire le plus vite possible.

 

 «Comment reconstruire la réflexion économique après la crise de 2007 et la débâcle d’une « science » aux ordres de la finance ? En quoi la lecture de Keynes peut-elle nous y aider ?

S’appuyant largement sur ses écrits, Paul Jorion nous rappelle le destin hors du commun de John Maynard Keynes : pur produit de Cambridge et de sa culture scolastique, proche de Virginia Woolf et du cercle littéraire de Bloomsbury, il a certes produit une œuvre immense, mais il fut aussi pleinement homme d’action et homme d’État.

De cette lecture réfléchie de son œuvre que pouvons-nous tirer ? D’abord, un scepticisme salutaire concernant l’usage des mathématiques et des statistiques en économie. Ensuite, Keynes dénonça très tôt les méfaits du capitalisme et d’une fausse rationalité, destructrice de l’ordre social. Rebâtir avec lui, c’est admettre qu’il n’y a pas de solution purement économique aux problèmes de société et que la science économique n’aurait jamais dû cesser d’être, dès la fin du XIXe siècle, une économie politique.

Pointant les aspects révolutionnaires mais aussi les zones d’ombre d’une œuvre foisonnante, Paul Jorion restitue ce qui nous la rend tellement stimulante pour penser notre époque. .»

 

Paul Jorion est anthropologue et sociologue de formation. Il s’est fait connaître du grand public par La Crise du capitalisme américain (2007), livre où il annonçait la crise des subprimes.
Il occupe la chaire Stewardship of Finance à la Vrije Universiteit Brussel. Chroniqueur pour le journal Le Monde et, en Belgique, pour L’Écho et Trends-Tendances, il tient un blog qui fait référence en matière de finance. 

 

Les éditions Odile Jacob

http://www.odilejacob.fr/

 

« Penser tout haut l’économie avec Keynes » de Paul Jorion
Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 14:24
« Economie de la mondialisation  » de Jean-Pierre Allegret et Pascal Le Merrer

 

Les éditions De Boeck

viennent de publier 

« Economie de la mondialisation  »

de

 Jean-Pierre Allegret

et

Pascal Le Merrer

 

 

L’ouvrage « Economie de la mondialisation Vers une rupture durable ? » seconde édition (1ère  édition en 2007) est publié dans la collection Ouvertures économiques

 

La Préface est de François Bourguignon

 

Voici un excellent manuel pour comprendre les grands principes des économies ouvertes.

 

« La mondialisation est l'objet d'un débat intense. Elle cristallise les oppositions entre partisans inconditionnels du libre marché et une partie de la société civile qui redoute ses effets dévastateurs. Une question importante est de préciser dans quelle mesure les effets positifs ou négatifs de la mondialisation sont fondés sur des faits objectifs.

Cet ouvrage apporte des réponses à cette question en recourant aux analyses économiques de la mondialisation.  Il présente les développements de la théorie économique les plus récents afin de donner des clés de compréhension de ce phénomène majeur. Il mobilise de nombreuses données empiriques et rend également compte, d’un point de vue économique, des principaux débats engendrés par la mondialisation : évolution des inégalités, gouvernance mondiale et conséquences de la concurrence des pays émergents pour les pays industrialisés.

Cette deuxième édition accorde une place importante aux débats sur la démondialisation. En effet, nous sommes confrontés à des mutations qui donnent l'impression d'une grande incertitude dans le futur de la mondialisation. Notons par exemple la recomposition des chaînes de valeur, l'effritement des classes moyennes dans les pays occidentaux et les phénomènes migratoires... Une autre mondialisation se dessine, qu'il faut essayer de cerner.

Cette édition propose aussi une analyse de la crise des subprimes au niveau de ses implications sur la mondialisation financière. L'analyse de la gouvernance mondiale - quant à elle - souligne l'influence des BRICS et de la régulation bancaire macroprudentielle.

Destiné aux étudiants de Licence et Master d'économie-gestion, de sciences économiques et d'AES, de DUT, d'écoles de commerce, d'IEP et d'IUP, ce manuel intéressera également les candidats aux concours de la fonction publique et de l'enseignement (CAPES, CAPET, agrégation). Il sera utile aussi aux personnes voulant s'informer sur les effets économiques de la mondialisation. »

 

 

Table des matières complète ici

http://www.touteconomie.org/index.php?arc=l1&num=854

 

Jean-Pierre Allegret est professeur à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, rattaché à l’UMR EconomiX. Ses travaux portent sur les régimes de change dans les marchés émergents, la libéralisation financière internationale, le rôle des institutions financières internationales et l’impact des chocs énergétiques sur l’économie mondiale

 

Pascal Le Merrer est PRAG en économie à l’ENS de Lyon et directeur des journées de l’économie, responsable des sites touteconomie.org et ses.ens-lyon.fr. Il est membre du bureau de l’Association française de science économique.

 

François Bourguignon Economiste français, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Il a été d'octobre 2007 à 2013 le directeur de l'Ecole d'économie de Paris après avoir été économiste en chef et premier vice-président de la Banque mondiale à Washington, entre 2003 et 2007.

 

 

Les éditions De Boeck

http://www.deboecksuperieur.com/

 

 

« Economie de la mondialisation  » de Jean-Pierre Allegret et Pascal Le Merrer
Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 11:50
« Réformer le droit du travail » de Gilbert Cette Jacques Barthélémy

 

Les éditions Odile Jacob 

viennent de publier

« Réformer le droit du travail »

de

Gilbert Cette

Jacques Barthélémy

 

Ce rapport aborde dans ses différents chapitres les questions suivantes : les raisons de la nécessité d’une refondation du droit social et les possibles voies d’une telle refondation (chapitre 2) ; les limites de l’extension du droit dérogatoire (chapitre 3) ; les conditions de négociation et le devenir des accords, afin que la négociation collective soit fructueuse (chapitre 4) ; le règlement des litiges individuels et collectifs, domaine important de la réforme proposée (chapitre 5) ; enfin, des questions particulières du fait de leur importance dans les débats portant sur la réforme du marché du travail, à savoir les 35 heures, le contrat unique et le SMIC (chapitre 6).

 

 «Notre Code du travail est doublement inefficace : lourd et complexe, il bride l’activité économique sans pour autant protéger correctement les travailleurs. Sa refondation est donc une impérieuse nécessité.

C’est précisément l’objet de ce livre commandité par Terra Nova à Jacques Barthélémy et Gilbert Cette. Leur solution ? Ouvrir largement la possibilité de substituer au maquis des lois et règlements actuels des normes issues de la négociation collective. Décidées au plus près des réalités par les principaux intéressés, ces normes nouvelles seraient plus adaptées, plus protectrices et plus inclusives. Naturellement, elles auraient pour limite les différentes composantes de l’ordre public : le droit supranational, le respect des libertés et droits fondamentaux, les grands principes des droits du travail, syndical, de la sécurité sociale...

Mais, au-delà de cette limite, la liberté de contracter collectivement s’imposerait dans l’intérêt de tous. Une véritable révolution copernicienne de notre culture politique et sociale.»

 

Jacques Barthélémy est avocat conseil en droit social, fondateur du cabinet Barthélémy Avocats et expert des questions de droit du travail et de protection sociale. Il a été professeur associé à la faculté de droit de Montpellier.

 

Gilbert Cette est professeur d’économie associé à l’université d’Aix-Marseille, expert des questions de croissance, de productivité et de marché du travail.


 

Terra Nova est un think tank progressiste indépendant

Télécharger la note de présentation

 

 

Les éditions Odile Jacob

http://www.odilejacob.fr/

 

 

« Réformer le droit du travail » de Gilbert Cette Jacques Barthélémy
Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
13 décembre 2015 7 13 /12 /décembre /2015 09:58
« Homme inutile (L') Du bon usage de l’économie » de Pierre-Noël Giraud

 

Les éditions Odile Jacob 

viennent de publier

« Homme inutile (L') Du bon usage de l’économie »

de

Pierre-Noël Giraud

 

Un livre de réflexion sur la pertinence et la cohérence de la connaissance économique dans sa capacité à nous aider à mieux comprendre le monde d’aujourd’hui. A lire sans attendre.

 

 « Les « damnés de la terre » aujourd’hui, ce sont les hommes inutiles : non pas ceux qui sont surexploités et dont la force de travail est sous-payée, mais ceux qui ne trouvent pas à l’employer ou si peu, ceux qui – chômeurs, travailleurs précaires, paysans sans terre – sont réduits à survivre de l’assistance publique ou familiale et n’ont aucun moyen d’améliorer leur sort.

L’inutilité, dénonce Pierre-Noël Giraud dans ce livre, est la pire forme des inégalités, car elle enferme dans des trappes dont il devient impossible de sortir. En comprendre les mécanismes et proposer des politiques économiques permettant de l’éradiquer, tel est le propos de cet ouvrage.

Pour ce faire, Pierre-Noël Giraud ouvre la boîte noire de l’économie, exposant sa méthode, ses objectifs et ses outils. De là un certain nombre d’interrogations, décisives pour les trente années à venir : Malthus est-il redevenu pertinent pour définir notre rapport à la nature ? En quoi les différentes globalisations – numérique, des firmes, financière – conduisent-elles à engendrer de l’inutilité ? Et comment faire revenir sur notre sol les emplois « nomades », or noir du XXIe siècle ?

Exigeant dans sa démarche, ambitieux dans ses objectifs, ce livre passionnant entend montrer qu’il y a moyen de faire un « bon usage de l’économie.
»


 

Pierre-Noël Giraud est professeur d’économie à Mines ParisTech et à Dauphine, PSL-Research University. Il est l’auteur d’ouvrages d’économie qui ont fait date, dont L’Inégalité du monde, Le Commerce des promesses et, plus récemment, L’industrie française décroche-t-elle ?. 

 

Les éditions Odile Jacob

http://www.odilejacob.fr/

« Homme inutile (L') Du bon usage de l’économie » de Pierre-Noël Giraud
Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 06:29
« Mathématiques financières » de Stéphane Goutte

 

Les éditions De Boeck

viennent de publier 

« Mathématiques financières »

 de

Stéphane Goutte

 

« Mathématiques financières Théorie, exercices et simulations numériques » est publié dans la collection LMD Économie

 

Voici un ouvrage pour revoir les mabses des calculs financiers et s’entrainer sur la base de nombreux exercices.

 

« Ce livre a pour objectif de donner une méthodologie et des outils mathématiques pour aborder les problèmes de base de la finance et des mathématiques financières.

En effet, un des concepts fondamentaux de la finance est celui de la valeur de l’argent dans le temps, de son évolution, du risque d’investissement, mais aussi de son rendement.

L’ouvrage commence par le rappel des notions de base nécessaires en mathématiques financières (suites numériques et probabilités).

Les principes d’actualisation et de capitalisation – qui permettent de comparer des sommes d’argent disponibles à différents instants du temps – sont ensuite étudiés.

Une méthode permettant de comparer différents projets d’investissement ou de connaître leur rentabilité, la méthode de la valeur actuelle nette (VAN), est présentée.

L’étude de produits financiers basiques (emprunts, obligations, actions) et plus sophistiqués (options, swap, future) est également abordée.

L’ouvrage apprend à dresser des tableaux d’amortissements pour permettre d’analyser et de comprendre des emprunts immobiliers.

Enfin, une partie plus théorique axée sur la modélisation financière, en étudiant le modèle binomial à une période, clôture l’ouvrage, avec les notions de valorisation (pricing) et de couverture (hedging) de produits dérivés sur ce modèle de marché financier.

En plus d’être un cours de mathématiques financières classique pour des étudiants de licence et master de mathématiques, de sciences économiques ou encore de classes préparatoires mathématiques ou économiques, ce livre relève, au moins en partie, de la culture générale.

En effet, il permet aux lecteurs d’assimiler les fonctionnements, mais aussi de comparer les différents produits financiers auxquels ils vont être confrontés au cours de leur apprentissage ou de leur vie professionnelle. »

 

 

Stéphane Goutte est docteur ès sciences mathématiques appliquées de l’Université Paris 13 et de l’Université LUISS de Rome, maître de conférences à l’Université Paris_8 et professeur associé à l’Université du Luxembourg. Il a publié de nombreux articles de recherche scientifique dans les domaines des mathématiques et de l’économie appliqués aux secteurs de l’énergie, des matières premières et de la finance. ...

 

 

Les éditions De Boeck

http://www.deboecksuperieur.com/

 

« Mathématiques financières » de Stéphane Goutte
Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 16:39
« Mémoires de crise » de Ben S. Bernanke

 

Les Editions Le Seuil

viennent de publier

« Mémoires de crise »

de

Ben S. Bernanke

 

Ben S. Bernanke est l’ancien Président de la Banque centrale des Etats-Unis, la Reserve Fédérale, la FED. Dans « Mémoires de crise », Ben S. Bernanke raconte la crise des Subprimes, l’affaire Lehman Brothers, les « faillites » de la Grèce, la crise de l'euro... L’ancien patron de la Fed raconte cela avec son expérience et ses immenses connaissances.

Un témoignage très important et incontournable qui vaut donc le detour !

 

« Ben Bernanke, président de la banque centrale des États-Unis de 2006 à 2014, s’est retrouvé au poste de commande clé face à la plus grande crise financière et économique internationale depuis la Grande Dépression de 1929. Il a eu à décider de sauver ou non la banque Lehman Brothers, dont la faillite a mené la finance mondiale au bord du gouffre. Il a dû ensuite mener des politiques monétaires pas du tout orthodoxes pour sauver le système financier mondial et soutenir l’économie américaine.

Il a été impliqué dans toutes les discussions internationales pour tenter de coordonner la gestion de la crise, notamment avec les dirigeants européens et les patrons successifs de la BCE (J.-C. Trichet et M. Draghi). Il livre ici le récit vivant d’une crise vécue de l’intérieur, au cœur du système de gouvernance de l’économie mondiale.

Excellent pédagogue, il a aussi le souci d’expliquer les événements, de justifier et d’évaluer les politiques menées. Pourquoi n’a-t-on pas prévu la crise ? Aurait-on pu l’éviter ? Quelles en sont les causes ? Lehman Brothers aurait-elle pu être sauvée ? Quelles leçons tirer pour l’avenir ?

Les choix politiques de Ben Bernanke, comme ses prises de position, sont controversés. Il est tantôt encensé pour son interventionnisme efficace, tantôt contesté pour sa défense d’un système économique dont il nie la responsabilité dans la crise. Son analyse ? désormais libérée de toute obligation de réserve ? est attendue et va assurément relancer le débat en Europe. »

 

Ce livre a été traduit par Anatole Muchnik, Johan-Frédérik Hel Guedj

 

Ben S. Bernanke

Après une carrière de professeur d’économie dans les prestigieuses universités Stanford et de Princeton (spécialiste de la politique monétaire, et de la Grande Dépression en particulier), Ben S. Bernanke entre au Conseil des gouverneurs de la Réserve fédérale des États-Unis en 2002. En 2005, il est nommé président du Comité des conseillers économiques de la Maison Blanche par Georges W. Bush, puis en 2006 président de la Fed. En 2009, Barack Obama le confirme à ce poste, qu’il occupera jusqu’au début de l’année 2014.

 

Les Editions Le Seuil

http://www.seuil.com/livre-9782021231540.htm

 

« Mémoires de crise » de Ben S. Bernanke
Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
16 octobre 2015 5 16 /10 /octobre /2015 16:31
« La Biodiversité de crise en crise » de Bruno David, Patrick De Wever

 

Les Editions Albin Michel

viennent de publier

« La Biodiversité de crise en crise »

de

Bruno David

et

Patrick De Wever

 

Un livre qui revêt une importance particulière dans la mesure où les questions relatives aux changements climatiques vont se poser de manière intensive dans les semaines qui viennent à Paris. Un livre qui oblige à ne pas oublier que les menaces qui pèsent sur la biodiversité sont des menaces qui mettent en péril, in fine, l’avenir de l’humanité.

 

« Chaque jour, des espèces, animaux et plantes, disparaissent de la surface de la terre. La biodiversité actuelle est en péril. Faut-il s’en inquiéter ? En réalité, l’extinction en cours n’est pas une nouveauté ! C’est la sixième qui frappe notre planète. La plus célèbre, à la fin du secondaire, a provoqué la disparition des dinosaures, dont il ne subsiste aujourd’hui que les oiseaux. Pourtant, celle qui marqua la fin de l’ère primaire, bien plus méconnue, fut largement plus catastrophique puisque par exemple 95% de la faune marine y a disparu.

Changements climatiques, volcanisme, catastrophes naturelles, lutte entre espèces… En quatre milliards d’années, la biodiversité terrestre a ainsi alterné crises destructrices et apparition explosive de nouvelles espèces. Mais l’extinction que nous connaissons n’a-t-elle pas l’espèce humaine pour principal élément déclencheur ?

Comprendre l’histoire de la biodiversité, c’est comprendre la nécessité qu’il y a, de nos jours, à la protéger ; c’est aussi se prémunir contre les dangers de l’émotion et revenir à une approche scientifique fondamentale. Comme l’écrit dans sa préface Allain Bougrain-Dubourg, « c’est dans ce climat, plus empreint d’inquiétude que de curiosité que les scientifiques doivent sortir de leur laboratoire… Patrick De Wever et Bruno David en font la preuve dans cet ouvrage qui nous invite à explorer la fantastique épopée du vivant... soit quelque 3 500 millions d’années ! »

 

Bruno DAVID est directeur de recherche au CNRS, rattaché au laboratoire Biogéosciences à l'Université de Bourgogne. Il est spécialiste d'évolution biologique et de biodiversité. Il s'intéresse plus spécialement à la biodiversité marine en Antarctique et dans la mer des Caraïbes.

 

Patrick de WEVER est géologue, professeur au Muséum national d'histoire naturelle. Spécialisé en micropaléontologie, il est passionné par les relations biosphère-géosphère. Il a présidé la Société géologique de France et il est responsable de l'inventaire national du patrimoine géologique pour l'International Union of Geological Sciences et expert auprès de l'UNESCO pour les Géoparcs. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Temps de la terre, temps de l'homme (Albin Michel, 2012), récompensé par la Société de Géographie, et Le beau livre de la Terre (Dunod, 2014).

 

Les Editions Albin Michel

http://www.albin-michel.fr/

 

« La Biodiversité de crise en crise » de Bruno David, Patrick De Wever
Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 10:53
« Introduction à la Microéconomie » de Hal R. Varian 8ième édition

 

Les éditions De Boeck

viennent de publier 

la 8ième édition

d’un manuel de référence

« Introduction à la microéconomie »

 de

Hal R. Varian  

 

Un ouvrage très formalisé qui s’adresse surtout aux universitaires : étudiants et professeurs. Toutes les questions fondamentales de la microéconomie y sont traitées avec de nombreux exemples et problèmes à résoudre. Le livre peut aussi intéresser les candidats à divers concours en économie (Capes, Capet, Agrégation …) malgré son niveau de formalisation. Bref, une référence, un incontournable parmi les grands manuels de microéconomie, en particulier, et d’économie, en général.

 

« Cet ouvrage explique les concepts clés de la microéconomie à l'aide d'une approche analytique et sans recourir excessivement à la mathématique. Il fournit également des exemples concrets d'application. Les huit premières éditions américaines d’Introduction à la microéconomie ont connu un succès retentissant en raison de leur présentation, particulièrement attractive, de l’analyse microéconomique. Hal R. Varian expose les fondements de l’analyse dans une perspective nouvelle et moderne, avec la clarté et l’autorité dont seul un enseignant et un chercheur de sa valeur était capable. L’ouvrage se concentre sur les concepts microéconomiques fondamentaux et leur puissance analytique. Il a pour objectif de préparer les étudiants de premier cycle universitaire en économie et gestion à faire eux-mêmes de la microéconomie et à dépasser l’attitude passive d’écoute du professeur. L’auteur a enrichi son ouvrage de très nombreux exemples qui illustrent la puissance analytique des concepts présentés. Cette neuvième édition contient un nouveau chapitre sur la mesure qui initie l’étudiant à quelques concepts fondamentaux de l’économétrie et fait le lien entre l’analyse théorique et les problèmes rencontrés en pratique. Des thèmes en rapport avec les entreprises de la Silicon Valley (Apple, ebay, Google, Yahoo...) sont également davantage développés : la complémentarité entre iPod et iTunes, les réseaux sociaux tels que Facebook et les modèles d'enchères publicitaires utilisés par Google, Microsoft et Yahoo.

Chacun des 38 chapitres de cet ouvrage est court et concentré sur un seul objet de façon à faciliter la tâche des enseignants et des étudiants. L’auteur y analyse à plusieurs reprises des thèmes habituellement réservés à des livres plus spécialisés. Citons les fonctions de demande inverse, les axiomes des préférences révélées, l’équation de Slutsky, les marchés des actifs la théorie des jeux, l’économie de l’information et un chapitre entier consacré aux ventes aux enchères. »

 

Sommaire

Chapitre 1 Le marché

Chapitre 2 La contrainte budgétaire

Chapitre 3 Les préférences

Chapitre 4 L'utilité

Chapitre 5 Le choix

Chapitre 6 La demande

Chapitre 7 Les préférences révélées

Chapitre 8 L'équation de Slutsky

Chapitre 9 Acheter et vendre

Chapitre 10 Les choix intertemporelss

Chapitre 11 Les marchés actifs

Chapitre 12 L'incertitude

Chapitre 13 Les actifs à risque

Chapitre 14 Le surplus du consommateur

Chapitre 15 La demande du marché

Chapitre 16 L'équilibre

Chapitre 17 La mesure

Chapitre 18 Les ventes aux enchères

Chapitre 19 La technologie

Chapitre 20 La maximisation du profit

Chapitre 21 La minimisation du coût

Chapitre 22 Les courbes de coût

Chapitre 23 L'offre de la firme

Chapitre 24 L'offre de la branche

Chapitre 25 Le monopole

Chapitre 26 Le comportement du monopole

Chapitre 27 Les marchés de facteurs

Chapitre 28 L'oligopole

Chapitre 29 La théorie des jeux

Chapitre 30 Les applications de jeux

Chapitre 31 L'économie comportementale

Chapitre 32 L'échange

Chapitre 33 La production

Chapitre 34 Le bien-être

Chapitre 35 Les externalités

Chapitre 36 La technologie de l'information

Chapitre 37 Les biens publics

Chapitre 38 L'asymétrie d'information

 

Hal R. Varian  

Doyen de l'École de gestion et des systèmes d'information et professeur d'économie à l'Université de Californie à Berkeley, il a enseigné antérieurement à l'Université de Michigan, au M.I.T., à l'Université de Stanford, à l'Université de Stockholm, au Nuffield College Oxford, à l'Université de Monash à Melbourne (Australie) et à l'Université de Sienne (Italie). Il est diplômé du M.I.T. et a obtenu son Ph.D. à l'Université de Californie de Berkeley. Son livre Microeconomic Analysis, traduit en français chez le même éditeur, constitue l'ouvrage de référence pour les étudiants en troisième cycle.

 

Les éditions De Boeck

http://www.deboecksuperieur.com/

 

« Introduction à la Microéconomie » de Hal R. Varian 8ième édition
Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 17:22
« Environnement  et développement durable Une approche méta-économique » de Olivier Godard

 

Les éditions De Boeck

viennent de publier 

« Environnement

et développement durable

Une approche méta-économique »

de 

Olivier Godard

 

La Préface est de Mathilde Lemoine et la Postface de Franck Lecocq

 

Un excellent manuel qu’il convient de lire, d’étudier et qui exige un investissement intellectuel certain mais indispensable à quelque semaines des conférences sur le climat à Paris.

 

Appliquée aux enjeux environnementaux, l'approche méta-économique considère l'économie, la réelle et la pensée, comme un système en relation avec la biosphère et structuré par des institutions. Les problèmes d'environnement, comme le dérèglement climatique planétaire, sont rapportés à l'organisation des sociétés et aux régulations qui en découlent. Sous l'éclairage de la théorie des systèmes complexes, de la théorie de la justification et de la réflexion éthique, les thèmes classiques de l'économie de l'environnement présentent un nouveau visage. En univers controversé, le regard sur l'action collective s'en trouve renouvelé.

L'ouvrage est destiné aux étudiants en master ou doctorat d'économie de l'environnement ou de sciences de l'environnement. Il est recommandé aux élèves des écoles d'ingénieurs et de gestion, aux étudiants des instituts d'études politiques, et aux responsables et animateurs qui, dans le public ou dans le privé, souhaitent réfléchir sur leurs pratiques.

 

« Olivier Godard a consacré ses recherches au CNRS et son enseignement à l’École polytechnique et à Sciences-Po à une analyse en profondeur des questions posées par l’économie et la politique de l’environnement dans une acceptation très large. Son approche, qui mobilise également les disciplines des sciences sociales et de la philosophie morale et politique, se caractérise par une curiosité d’esprit et une culture étendue du sujet alliées à une grande rigueur intellectuelle. Dans cette somme, Olivier Godard s’emploie à présenter et expliciter les enjeux complexes, théoriques et pratiques, du développement durable avec, tout à la fois, une distance scientifique et un engagement intellectuel qui sont la marque de son œuvre. »

Lucien Chabason, conseiller à la direction de l’Institut du Développement durable et des relations internationales (IDDRI), Sciences-Po, Paris.

 

« Ce traité sur l’environnement et le développement durable est véritablement encyclopédique. S’appuyant sur les nombreux articles de l’auteur, il couvre tout, depuis les fondements de la décision microéconomique dans l’incertitude jusqu’aux détails de la conception des systèmes d’échange de quotas de carbone, du paradoxe d’Ellsberg aux problèmes de justice distributive. Hormis un petit nombre d’exceptions bien choisies, le livre parvient à offrir un traitement réellement profond de concepts et théories économiques difficiles sans user de formules mathématiques. Mais il n’y a aucun doute sur la rigueur de l’analyse sous-jacente. En dépit de son ambition et de sa taille encyclopédique, le livre permet de découvrir une approche personnelle, accessible et intéressante, des sujets traités. Cet ouvrage est à recommander fortement à la fois comme un manuel pour les économistes, les politologues et les étudiants en sciences de l’environnement et de façon plus générale comme un ouvrage de réflexion pour tous ceux qui s’intéressent au développement durable et au problème du dérèglement climatique planétaire. »

Thomas Sterner, professeur d’économie de l’environnement, Université de Göteborg, Suède, professeur invité au Collège de France, Chaire de développement durable – Environnement, énergie et société, 2015-2016.

 

« Olivier Godard nous propose une nouvelle analyse, magistrale et stimulante, des liens entre environnement et économie, entre pollution et précaution, entre politique et philosophie. Il nous appelle à repenser de vieilles controverses et à trouver de nouvelles façons d’intégrer tout ce qui compterait vraiment dans un avenir que nous aurions su rendre prometteur. »

Jonathan B. Wiener, professeur de droit et de politique environnementale, Duke University, États-Unis.

 

Sommaire

Préface

Avant-propos

Introduction générale

Partie1 Comprendre

Chapitre 1 : Les causes des problèmes d'environnement

Chapitre 2 : Le concept d'environnement et la théorie des systèmes complexes

Chapitre 3 : La décision collective en univers stabilisé et en univers controversé

Partie 2 Enjeux

Chapitre 4 : Le développement durable et la question de la reproduction de l'environnement

Chapitre 5 : Environnement et ordres de justification dans l'espace public

Chapitre 6 : Ethique, justice et marchés

Chapitre 7 : Justice distributive climatique internationale et marché du carbone

Partie 3 Repères

Chapitre 8 : Le principe pollueur-payeur

Chapitre 9 : Le principe de précaution

Partie 4 Agir

Chapitre 10 : L'organisation de l'expertise scientifique

Chapitre 11 : Permis transférables et taxe carbone, entre efficacité économique et insertion institutionnelle

Chapitre 12 : Démarches proactives des entreprises et gestion de la contestabilité sociale

Postface

Eléments fondamentaux de bibliographie

Index des encadrés

Index des figures et tableaux

Index des renvois NOTO

 

Olivier Godard est directeur de recherche honoraire au CNRS (1979-2014). Ayant débuté en 1973 au sein du CIRED-EHESS une carrière consacrée à l'économie et aux sciences sociales de l'environnement, il a rejoint en 1998 le Laboratoire d'économétrie de l'Ecole polytechnique. Il a enseigné à l'EHESS, à l'Ecole polytechnique (master EDDEE), à Sciences Po (master Affaires internationales) et à l'Université de Paris-Dauphine (master EFC-Economie et ingénierie financière). Depuis 1990, il mène en parallèle des travaux sur le changement climatique planétaire (négociations, taxe carbone, permis négociables) et sur la décision en univers incertain et controversé, ce qui l'a conduit à consacrer plusieurs ouvrages et de nombreux articles au principe de précaution.

 

Mathilde Lemoine est Directeur des Etudes économique de la Stratégie marchés d'une banque internationale. Elle est également Membre du Conseil d'Analyse Economique (CAE) auprès du premier ministre français et de la Commission Economique de la Nation (CEN) française. Elle enseigne la macroéconomie à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris depuis 1997 et a été Expert français nommé par les 12 Etats membres du Leading Group on initiative Financing for Development pour rédiger un rapport intitulé "Les transactions financières internationales pour le développement" (2010). Elle était préalablement Conseiller pour la macroéconomie du Premier ministre (France) et conseiller pour la mondialisation du Ministre du commerce extérieur (France) et a, à ce titre, participé à loa préparation de la conférence ministérielle de Cancun.

 

Franck Lecocq est ingénieur en chef des Ponts, des Eaux et des Forêts, et directeur du CIRED. Ses recherches sont consacrées à l’économie du changement climatique, notamment à la distribution des efforts de réduction des émissions et à l’équité, aux liens entre changement climatique et développement, aux marchés du carbone, à l’adaptation et à la place des forêts dans les politiques climatiques. Franck Lecocq est aussi membre du Conseil Economique pour le Développement Durable auprès du Ministre de l’Environnement.

 

Les éditions De Boeck

http://www.deboecksuperieur.com/

 

 

« Environnement  et développement durable Une approche méta-économique » de Olivier Godard
Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article
19 septembre 2015 6 19 /09 /septembre /2015 05:17
« Énergie, Économie et politiques » 2ème édition par Jean-Pierre Hansen, Jacques Percebois

 

Les éditions De Boeck

viennent de publier 

la 2ème  édition de

« Énergie, Économie et politiques »

par

Jean-Pierre Hansen

et Jacques Percebois

 

La Préface est de Marcel Boiteux

et l’Avant propos de Jean Tirole

(Prix Nobel d’économie 2014)

 

Une seconde édition qui contient des mises à jour et des améliorations.

Le livre propose une véritable analyse économique des questions énergétiques mais si la démarche est d’abord méthodologique, le texte fournit également de nombreux exemples de situations pratiques observées et des études de cas. Cette nouvelle édition dresse un bilan des nombreux changements que connaît le secteur de l'énergie dans son ensemble. Il fournit des données économiques et institutionnelles et propose des analyses des politiques menées de par le monde.

 

Un livre très utile à une époque ou les questions environnementales sont au cœur des débats économiques, politiques stratégiques et de société.

 

« En quelque vingt ans, peu d’industries ont connu une mutation comparable à celle qui a « changé la donne » dans les différents secteurs de l’énergie : pétrole, gaz, charbon, électricité, nucléaire, renouvelables.

Les changements technologiques, les rapports de force entre pays, le comportement des acteurs, les décisions politiques mettant le marché au cœur de toutes les réformes, autant de déterminants majeurs qui ont bouleversé les fondamentaux mêmes de ces activités.

Comment les prix se forment-ils sur ces différents marchés ? Comment tenir compte des deux dimensions de l’énergie : des biens stratégiques mais aussi de service public ? Ce qui vaut pour une énergie est-il pertinent pour les autres ? Le marché peut-il toujours se substituer à la planification et à quelles conditions ? Quels sont les liens entre énergie et environnement ?

Voilà quelques questions, parmi beaucoup d’autres, auxquelles cet ouvrage, dans sa 2e édition actualisée, apporte des réponses.

Il dresse, pour la première fois, un bilan de ces changements, basé sur une analyse économique rigoureuse des secteurs et du « bien-énergie » dans son ensemble. Il fournit également de nombreuses données chiffrées et institutionnelles, présentées de manière synthétique et propose des analyses critiques des politiques menées en Europe et dans le monde.

Si la démarche est d’abord méthodologique, le texte fournit également de nombreux exemples de situations pratiques observées et des études de cas.

Ce livre peut satisfaire un large public : étudiants ingénieurs, en licence ou maîtrise d’économie ou de sciences politiques, responsables et observateurs de l’industrie de l’énergie et de l’économie.

Ecrit de manière pédagogique et issu de l’expérience de l’enseignement et de la pratique, il présente en encadré les aspects plus formels ou théoriques et en tableaux de synthèse les grandes données historiques, ce qui permet plusieurs niveaux de lecture et un accès aisé à la documentation. »

 

Sommaire

CH 1. Macroéconomie de l'énergie

CH 2. Microéconomie de l'énergie

CH 3. Le pétrole

CH 4. Le gaz naturel

CH 5. L'électricité

CH 6. Le nucléaire 

CH 7. Le charbon

CH 8. Les énergies renouvelables

CH 9. Energie et environnement

CH 10. Illustrations et études de cas

 

Jean-Pierre Hansen est ingénieur et économiste. Pendant près de vingt ans, il a dirigé Electrabel, l’une des principales compagnies d’électricité européennes. Il a exercé la présidence d’entreprises énergétiques actives en Europe et au grand international et siège aux conseils d’administration de sociétés industrielles et financières. Membre de l’Académie royale de Belgique, il préside le Comité de Politique et de Prospective Énergétique du groupe GDF SUEZ et enseigne l’économie à l’UC Louvain.

Jacques Percebois est Professeur Em à l’Université de Montpellier, où il a créé et dirigé un Master en Économie et Droit de l’Énergie. Il a fondé et anime le CREDEN, et est chercheur rattaché à l’UMR CNRS Art-Dev. Doyen Honoraire de la Faculté d’Économie, il enseigne à l’École des Mines de Paris et à l’Institut Français du Pétrole et des Énergies nouvelles. Il est membre de la CNE2 et administrateur indépendant de GRTgaz. Auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles scientifiques, il a reçu le 2006 Outstanding Contributions to the Profession Award décerné par l’International Association of Energy Economists.

Marcel Boiteux, président d'honneur d'EDF et ancien président de l'Institut des Hautes Études Scientifiques

Jean Tirole est président de la Fondation Jean-Jacques Laffont - Toulouse School of Economics (TSE), directeur scientifique de l'Institut d'économie industrielle (IDEI) à Toulouse et membre fondateur de l'Institute for Advanced Study in Toulouse (IAST). Il est aussi professeur invité au MIT et membre de l'Académie des sciences morales et politiques. Depuis 1995, il est directeur d'études cumulant à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Le 13 octobre 2014, il reçoit le prix Nobel d'économie pour son "analyse de la puissance du marché et de la régulation".

 

Les éditions De Boeck

http://www.deboecksuperieur.com/

 

« Énergie, Économie et politiques » 2ème édition par Jean-Pierre Hansen, Jacques Percebois
Published by David Mourey - dans Livre d'économie
commenter cet article

A Lire

Banque de France La Crise de la Dette Souveraine Juin 2012 BIS BRI 82e Rapport annuel 2011 2012